Chez Pierre-Louis ça grandit !

Assenoncourt (57) E.I La Ferme du Wéré
Je reprends l’activité de vente directe d’un voisin partant à la retraite !

 

Pierre-Louis rembourse depuis septembre 2018 son premier prêt de 55 000 € sur Bluebees

 

Prêt sur 5 ans à 2% annuel, différé de 8 mois.

Prêter présente un risque de non remboursement, diversifiez bien vos prêts !



Une ferme de porc bio en circuit court

Je m'appelle Pierre-Louis PELTRE, je suis un jeune agriculteur de 27 ans. Ma « micro »ferme est située à Assenoncourt en Moselle sur une petite surface de 2,6 hectares.

 

 

Je suis installé depuis 2018 sur l’élevage de cochons familial en agriculture biologique. Sur la ferme je travaille avec mon père pour suivre au mieux la vingtaine de truie mère. L’intégralité de la production est à destination des circuits courts. Des porcelets sont vendus à des collègues éleveurs en vente directe. L’autre partie est élevée sur la ferme avant d’être transformées par mes soins pour nos consommateurs.

 

 
Des charcuteries entre l’Alsace et la Lorraine

 

Les viandes et charcuteries « Le Wéré » sont distribuées en direct auprès de ma clientèle et au travers du réseau de vente directe de La Ruche Qui Dit Oui où je suis présent dans 15 points relais dans les secteurs de Metz, Sarreguemines et Strasbourg.

Je fournis également trois  AMAP, à Molsheim (67), Cronenbourg (67) et Saverne (67).

Des magasins spécialisés ont fait leur apparition depuis un an (L’inventerre du Pré vert à Dieuze, la Cueillette de Peltre, Coopalim à Strasbourg, Coopéthique à Woippy, PAMbio à Pont à Mousson).
Je n’oublie pas mes fidèles partenaires du Biergarten Made In Franz de Plobsheim ni le bar de la Bonne Tranche de Nancy.

 

 Création d'un point de vente collectif 100% bio

 

Depuis fin 2017, je suis actif dans un collectif qui œuvre pour la mise en place d’un espace dédié à l'Alimentation Biologique dans un lieu emblématique de Strasbourg à la manufacture des tabacsIl y a un an nous avons donc créé une coopérative (la SCIC manufacture LAB) qui rassemblera un magasin de producteurs bio, plusieurs restaurants (200 couverts) et une épicerie en vrac. J’occupe différentes fonctions dans le projet en tant que membre du conseil coopératif et en étant un des deux directeurs généraux de la société du magasin de producteur.

D’autres partenariats sont en construction, mais jusqu’à aujourd’hui, ma ferme est encore tributaire de deux éléments :

  • l’accès à des terres pour épandre mes effluents et pour produire une partie de l’aliment.
  • l’accès à une boucherie.

Je me lève chaque jour pour que ces faiblesses disparaissent !

 

Une « microferme » coincée sous la pression foncière.

 

Mes parents sont propriétaires de 15 hectares de terres qui sont actuellement louées à la société d’un cousin agriculteur exploitant plusieurs centaines d’hectares. Il y a 3 ans, mes parents ont déposé un préavis afin que je puisse intégrer ces terres à ma ferme pour produire une partie de mon alimentation et épandre mes effluents (fumiers et lisiers).

Malgré ce préavis déposé dans le respect de la procédure légale. Ces agriculteurs refusent de libérer les terres de mes parents dénigrant la réalité de mon activité agricole. Accompagné d’un avocat nous nous battons pour faire entendre la sincérité et la réalité de mon travail quotidien.

 

Mon nouveau projet

 

Avant d’être prêt financièrement à mettre en place mon propre laboratoire de transformation, chaque semaine je louais l’atelier agroalimentaire du lycée agricole de la Meuse à Bar le duc (150 km et 1h45 de la ferme). Avoir pu louer cette infrastructure depuis 4 ans, m’a permis de développer mon projet tout en prenant des risques financiers mesurés. Je leur annonçais chaque mois mon évolution : achat de matériel, achat de panneaux frigorifiques et mon souhait de commencer la construction de ma boucherie en Octobre.

Je tiens à remercier vivement toute l’équipe de l’établissement pour tous les échanges que nous avons pu avoir (M. Brigitte, Eric, Delphine, Nicolas, Clément sans oublier M.Meurisse).

A la mi-septembre, par hasard je rencontre un agriculteur du secteur, Jacques Van Haaren, qui fait de la vente directe (porc, bœuf, agneau, volailles et œufs..). Il arrête son activité pour préparer son départ à la retraite. Il me propose de venir visiter sa ferme à Nitting quand je le souhaite.

Je l’ai donc recontacté pour faire cette fameuse visite ! Il proposait :

  • 18 hectares de terre,
  • des bâtiments de 3000m²  dont un laboratoire de boucherie (déjà tout équipé pour ce que je fais),
  • un troupeau de 200 brebis

et m'a demandé de réfléchir si cela m’intéressait !

Bien qu’éloignée de 20km de la ferme d’Assenoncourt, l’offre présente beaucoup des qualités que je recherche. J’ai trouvé l’offre intéressante et j’ai sollicité mes proches qui ont été du même avis. J’ai donc réalisé une étude économique pour présenter ce projet aux banques. Mon partenaire historique de la Nef s’est directement positionné après avoir visité le site en m’envoyant une proposition de financement la veille de Noël.

 

 

Prévisionnel

 

Le 31 janvier, nous avons donc signé un compromis de vente avec mon cédant. A présent les banques n’attendent plus que mon bilan comptable pour finaliser le dossier de prêt. Celui-ci est en clôture chez mon comptable et devrait arriver dans les prochaines semaines.

En attendant, je peux vous présenter mes projections pour les années à venir :

  • Sur la ferme historique à Assenoncourt, je souhaite garder mes truies mères car les locaux sont adaptés pour faire naître les porcelets et je bénéficie de l’expertise de mon père sur place.
  • Sur la ferme de Nitting, je souhaite y élever les cochons et les moutons avant de les transformer et de les vendre sur place.

Dans le tableau suivant j’ai synthétisé ce que la ferme et moi avons réalisé les dernières années et les perspectives de production et d’emploi pour les 5 années à venir.


 

Plan de financement 

 

Pour ma reprise, je fais appel à deux financements :

  • un classique avec La Nef qui me suit depuis mes premiers pas dans l’agriculture ainsi qu’à une banque conventionnelle pour les investissements immobiliers.
  • et à vous, avec Bluebees pour les investissements dans le mobilier.

Pour mener à bien mon projet, j'ai besoin de vous pour acquérir le matériel du laboratoire de transformation de la ferme.

Je souhaite donc emprunter 60 000€ via Bluebees.

Pour la reprise du foncier et des bâtiments je vais contracter un emprunt bancaire, sur 15 ans, auxquels j'ajoute 15 000€ de fonds propres

Votre soutien me permettra d’avoir tout le nécessaire pour fabriquer sereinement toutes mes charcuteries.

 

 

L'ensemble de mon bilan ainsi que mon prévisionnel sont disponibles dans l'onglet "mes documents". 

 

A propos de Pierre-Louis Peltre

 

J’ai fait des études agricoles dans plusieurs régions de France et d'Europe. Je suis passé par le lycée agricole de Nancy-Pixérécourt, l'IUT de Nancy-Brabois, l’IUT d’Aurillac et l’Ecole Supérieur d’Agriculture d’Angers où j'ai suivi le Master européen Erasmus Mundus Food Identity cela se passe dans 5 pays, 8 universités, dans une classe avec 16 nationalités. Ma formation universitaire m’a permis de faire mûrir mon projet, de visiter différents élevages en France et à l'étranger et de travailler en boucherie et en Chambres d’Agriculture dans différentes régions.

Directement après mon stage de fin d’études, j’ai travaillé comme conseiller en élevage de porcs et charcuterie à la Chambre d’Agriculture de Haute Corse à Bastia. Cette courte expérience de 7 mois sur l’île de beauté m’a beaucoup conforté dans mon projet. J’aurais apprécié la prolonger mais le retour en Lorraine était possible.

J’ai donc quitté Bastia pour rejoindre le Lycée Agricole de la Meuse à Bar-le-Duc. J’y ai travaillé durant 2 ans et demi avant de le quitter le 1er septembre 2017. J’ai été chargé de mission sur les circuits courts puis formateur en agroalimentaire fermier dans des cycles de formation adulte et professionnelle. A côté de mon travail à l'EPL agro de la Meuse, j'ai décidé de passer un CAP boucher en candidat libre pour valider les expériences acquises dans mes différentes missions.

Depuis mon installation, je continue mon engagement pour une agriculture paysanne en tant que formateur en agroalimentaire fermier auprès d'agriculteurs et de futurs agriculteurs pour le compte du CFPPA de la Meuse. Par ailleurs, le projet de tiers lieu 100% biologique de la SCIC Manufacture LAB me demande également un bon investissement.

 
En savoir plus

Crédit photos : Un grand merci à Thomas Louapre pour ses beaux clichés ! Retrouvez son site ici

 

  

Éleveur-charcutier, dans les règles de lard - Article Oui ! Magazine, le magazine de la Ruche qui dit oui.

La Ferme du Wéré
Route de Guermange
57260 Assenoncourt



Échéancier du prêt

Prêt sur 5 ans à 2 % annuel, différé de 8 mois.

Prêter présente un risque de non remboursement, diversifiez bien vos prêts !

Simuler un remboursement du prêt avec le montant (€) :
Capital
restant dû
Intérêt bruts
(b)
Amortissements
(c)
Échéance
(d=b+c)
30/11/2020 60000.00 € 100.00 € 951.67 € 1051.67 €
31/12/2020 59048.33 € 98.41 € 953.26 € 1051.67 €
31/01/2021 58095.07 € 96.83 € 954.84 € 1051.67 €
28/02/2021 57140.23 € 95.23 € 956.44 € 1051.67 €
31/03/2021 56183.79 € 93.64 € 958.03 € 1051.67 €
30/04/2021 55225.76 € 92.04 € 959.63 € 1051.67 €
31/05/2021 54266.13 € 90.44 € 961.23 € 1051.67 €
30/06/2021 53304.90 € 88.84 € 962.83 € 1051.67 €
31/07/2021 52342.07 € 87.24 € 964.43 € 1051.67 €
31/08/2021 51377.64 € 85.63 € 966.04 € 1051.67 €
30/09/2021 50411.60 € 84.02 € 967.65 € 1051.67 €
31/10/2021 49443.95 € 82.41 € 969.26 € 1051.67 €
30/11/2021 48474.69 € 80.79 € 970.88 € 1051.67 €
31/12/2021 47503.81 € 79.17 € 972.50 € 1051.67 €
31/01/2022 46531.31 € 77.55 € 974.12 € 1051.67 €
28/02/2022 45557.19 € 75.93 € 975.74 € 1051.67 €
31/03/2022 44581.45 € 74.30 € 977.37 € 1051.67 €
30/04/2022 43604.08 € 72.67 € 979.00 € 1051.67 €
31/05/2022 42625.08 € 71.04 € 980.63 € 1051.67 €
30/06/2022 41644.45 € 69.41 € 982.26 € 1051.67 €
31/07/2022 40662.19 € 67.77 € 983.90 € 1051.67 €
31/08/2022 39678.29 € 66.13 € 985.54 € 1051.67 €
30/09/2022 38692.75 € 64.49 € 987.18 € 1051.67 €
31/10/2022 37705.57 € 62.84 € 988.83 € 1051.67 €
30/11/2022 36716.74 € 61.19 € 990.48 € 1051.67 €
31/12/2022 35726.26 € 59.54 € 992.13 € 1051.67 €
31/01/2023 34734.13 € 57.89 € 993.78 € 1051.67 €
28/02/2023 33740.35 € 56.23 € 995.44 € 1051.67 €
31/03/2023 32744.91 € 54.58 € 997.09 € 1051.67 €
30/04/2023 31747.82 € 52.91 € 998.76 € 1051.67 €
31/05/2023 30749.06 € 51.25 € 1000.42 € 1051.67 €
30/06/2023 29748.64 € 49.58 € 1002.09 € 1051.67 €
31/07/2023 28746.55 € 47.91 € 1003.76 € 1051.67 €
31/08/2023 27742.79 € 46.24 € 1005.43 € 1051.67 €
30/09/2023 26737.36 € 44.56 € 1007.11 € 1051.67 €
31/10/2023 25730.25 € 42.88 € 1008.79 € 1051.67 €
30/11/2023 24721.46 € 41.20 € 1010.47 € 1051.67 €
31/12/2023 23710.99 € 39.52 € 1012.15 € 1051.67 €
31/01/2024 22698.84 € 37.83 € 1013.84 € 1051.67 €
29/02/2024 21685.00 € 36.14 € 1015.53 € 1051.67 €
31/03/2024 20669.47 € 34.45 € 1017.22 € 1051.67 €
30/04/2024 19652.25 € 32.75 € 1018.92 € 1051.67 €
31/05/2024 18633.33 € 31.06 € 1020.61 € 1051.67 €
30/06/2024 17612.72 € 29.35 € 1022.32 € 1051.67 €
31/07/2024 16590.40 € 27.65 € 1024.02 € 1051.67 €
31/08/2024 15566.38 € 25.94 € 1025.73 € 1051.67 €
30/09/2024 14540.65 € 24.23 € 1027.44 € 1051.67 €
31/10/2024 13513.21 € 22.52 € 1029.15 € 1051.67 €
30/11/2024 12484.06 € 20.81 € 1030.86 € 1051.67 €
31/12/2024 11453.20 € 19.09 € 1032.58 € 1051.67 €
31/01/2025 10420.62 € 17.37 € 1034.30 € 1051.67 €
28/02/2025 9386.32 € 15.64 € 1036.03 € 1051.67 €
31/03/2025 8350.29 € 13.92 € 1037.75 € 1051.67 €
30/04/2025 7312.54 € 12.19 € 1039.48 € 1051.67 €
31/05/2025 6273.06 € 10.46 € 1041.21 € 1051.67 €
30/06/2025 5231.85 € 8.72 € 1042.95 € 1051.67 €
31/07/2025 4188.90 € 6.98 € 1044.69 € 1051.67 €
31/08/2025 3144.21 € 5.24 € 1046.43 € 1051.67 €
30/09/2025 2097.78 € 3.50 € 1048.17 € 1051.67 €
31/10/2025 1049.61 € 1.75 € 1049.92 € 1051.67 €
3099.89 € 60000.31 € 63100.20 €

Prêter présente un risque de non remboursement : diversifiez bien vos prêts et
prêtez uniquement l'argent dont vous n'avez pas besoin à brève échéance.


Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.