Les cochons bio de Pierre-Louis

France, Assenoncourt (57) E.I La Ferme du Wéré

Je reprends l'élevage de cochons familial en diversifiant mes débouchés dans les circuits courts.

Prêt rémunéré à 2% sur 5 ans.

Prêtez présente un risque de non remboursement.



Paré pour l’installation agricole

Je m'appelle Pierre-Louis PELTRE, j’ai 25 ans et j’habite à Assenoncourt en Moselle. Je viens de reprendre l’élevage de cochons en agriculture biologique de mes parents. Ces dernières années, je partageais mon temps entre deux métiers, formateur en agroalimentaire au lycée agricole de la Meuse et artisan boucher. En parallèle de mon activité salariée, je me chargeais de commercialiser les cochons de l’élevage familial en circuits courts  afin de préparer mon installation.

Une ferme de porcs bio 

Depuis 3 ans, avec mon père, nous nous battons pour garder l'élevage des cochons sur la ferme et nous sommes converti à l’agriculture biologique.  Le troupeau est constitué de 8 truies avec la descendance : porcelets et porcs charcutiers. Tous les cochons sont vendus en circuit court au prix que nous décidons. C'est essentiel pour un élevage avec si peu d'animaux !

En 2014, la ferme avec ses 75 truies a bien failli s'arrêter après plusieurs années difficiles en production conventionnelle. Comme de nombreuses autres fermes en France, la vente des cochons ne permettait plus de faire face aux factures. L'élevage commercial pour les circuits industriels a du être arrêté pour stopper l'hémorragie. Lors de ce grand bouleversement, quelques animaux ont été gardés pour une vente locale. C'est avec eux que l'élevage a pu se maintenir et que j'ai pu réaliser ce que j'attendais depuis plusieurs années : élever, transformer et commercialiser mes cochons en charcuterie.

2016 - 2018: les débuts du Wéré 

Tout en travaillant au lycée agricole de la Meuse, j’ai mis en place mon projet d’installation. J’ai passé le CAP boucher en candidat libre pour créer « Le Wéré », ma micro-entreprise artisanale qui valorise les cochons élevés sur la ferme de mes parents. Pour la partie transformation, je louais l’atelier agroalimentaire du lycée agricole de la Meuse.

J’ai pu lancer ma production de charcuteries (saucisses lorraines, lard, terrines, rillettes…) en bénéficiant de bonnes conditions de travail et des conseils de mes collègues (Eric, Brigitte et Delphine que je tiens à remercier). La constitution de mon réseau et de ma clientèle ont suivi.

En 2 ans, j’ai vendu 3 tonnes de cochons, ce qui m'a permis de me faire connaître. Actuellement, je commercialise en direct auprès de ma clientèle et au travers du réseau de vente directe de La Ruche Qui Dit Oui où je suis présent dans 10 points relais dans les secteurs de Metz, Sarreguemines et Strasbourg. Je commence également à fournir ma première AMAP, à Molsheim (67).

Côté boucherie, pour le moment je continue de louer l'atelier agroalimentaire de Bar le Duc pour y réaliser moi-même mes découpes. Cette solution est intéressante en attendant l'éclosion d'un projet à côté de la ferme. Une famille d'agriculteurs voisins, qui a déjà un laboratoire, envisage de mettre en place ce même système de location entre agriculteurs. Cela me permettra de valoriser mes cochons en faisant un peu moins de route.

Vendre ma charcuterie bio en circuit court 

Je souhaite développer le troupeau de truies durant les deux prochaines années, en passant de 10 en 2018, à 15 en 2019 puis à 20 en 2020 tout en développant progressivement mon marché de charcuterie bio en circuit court.

Création d'un point de vente collectif 100% bio

En cette fin d’année 2017, j'ai intégré un groupe d'une vingtaine d'agriculteurs alsaciens avec qui nous sommes en train de créer le L.A.B (Lieu d'Alimentation Biologique) en plein coeur de Strasbourg. Dès son ouverture en 2020, il regroupera un magasin de producteurs bio, plusieurs restaurants (200 couverts) et une épicerie en vrac. 

Dans le tableau suivant j’ai synthétisé ce que la ferme et moi avons réalisé les dernières années et les perspectives de production et d’emploi pour les 5 années à venir.

Plan de financement 

Pour mon installation, j'ai fait appel à deux financeurs : une banque pour les investissements à moyen et long termes (7 à 15 ans) et à vous, avec Blue Bees pour les investissements à 5 ans.

Pour mener à bien mes projets, j'ai besoin de vous pour :

  • Financer mon fond de roulement, entre la naissance d'un porcelet et sa vente en jambons, il faut au minimum 1 an, pendant ce temps là il faut que je puisse payer mes factures d'aliments, l'eau, les soins, les frais de transformation et avoir un petit salaire.
  • Acheter un véhicule réfrigéré nécessaire pour respecter la chaine du froid et effectuer mes livraisons dans de bonnes conditions en toutes saisons. Pour cet achat je solliciterai une subvention auprès de la région Grand-Est, cela pourra me permettre de couvrir jusqu'à 1/3 de l'achat du véhicule.

Pour financer ces 2 postes, je souhaite donc emprunter 55 000€ via Blue Bees. Pour la reprise du foncier, des bâtiments, les travaux de rénovation, je vais contracter 2 emprunts bancaires, sur 7 et 15 ans, auxquels j'ajoute 20 000€ de fonds propres

Votre soutien me permettra de réaliser rapidement les investissements nécessaires pour développer ma production. 

 

Compte de résultat prévisionnel

L'ensemble du business plan, ainsi que mon CV sont disponibles dans l'onglet "mes documents". 

 

A propos de Pierre-Louis Peltre

J’ai fait des études agricoles dans plusieurs régions de France et d'Europe. Je suis passé par le lycée agricole de Nancy-Pixérécourt, l'IUT de Nancy-Brabois, l’IUT d’Aurillac et l’Ecole Supérieur d’Agriculture d’Angers où j'ai suivi le Master européen Erasmus Mundus Food Identity cela se passe dans 5 pays, 8 universités, dans une classe avec 16 nationalités. Ma formation universitaire m’a permis de faire mûrir mon projet, de visiter différents élevages en France et à l'étranger et de travailler en boucherie et en Chambres d’Agriculture dans différentes régions.

Directement après mon stage de fin d’études, j’ai travaillé comme conseiller en élevage de porcs et charcuterie à la Chambre d’Agriculture de Haute Corse à Bastia. Cette courte expérience de 7 mois sur l’île de beauté m’a beaucoup conforté dans mon projet. J’aurais apprécié la prolonger mais le retour en Lorraine était possible.

J’ai donc quitté Bastia pour rejoindre le Lycée Agricole de la Meuse à Bar-le-Duc. J’y ai travaillé durant 2 ans et demi avant de le quitter le 1er septembre 2017. J’ai été chargé de mission sur les circuits courts puis formateur en agroalimentaire fermier dans des cycles de formation adulte et professionnelle. A côté de mon travail à l'EPL agro de la Meuse, j'ai décidé de passer un CAP boucher en candidat libre pour valider les expériences acquises dans mes différentes missions. Bien que je ne sois plus salarié de l'EPL Agro, je continue d'intervenir pour eux dans différentes formations en agroalimentaire auprès d'agriculteurs et de futurs agriculteurs.

En savoir plus

  

La Ferme du Wéré
Route de Guermange
57260 Assenoncourt



Échéancier du prêt

Prêt rémunéré à 2% sur 5ans.

Prêter présente un risque de non remboursement : diversifiez bien vos prêts et prêtez uniquement l'argent dont vous n'avez pas besoin à brève échéance.

Simuler un remboursement du prêt avec le montant (€) :
Capital
restant dû
Intérêt bruts
(b)
Amortissements
(c)
Échéance
(d=b+c)
30/09/2018 55000.00 € 91.67 € 872.36 € 964.03 €
31/10/2018 54127.64 € 90.21 € 873.82 € 964.03 €
30/11/2018 53253.82 € 88.76 € 875.27 € 964.03 €
31/12/2018 52378.55 € 87.30 € 876.73 € 964.03 €
31/01/2019 51501.82 € 85.84 € 878.19 € 964.03 €
28/02/2019 50623.63 € 84.37 € 879.66 € 964.03 €
31/03/2019 49743.97 € 82.91 € 881.12 € 964.03 €
30/04/2019 48862.85 € 81.44 € 882.59 € 964.03 €
31/05/2019 47980.26 € 79.97 € 884.06 € 964.03 €
30/06/2019 47096.20 € 78.49 € 885.54 € 964.03 €
31/07/2019 46210.66 € 77.02 € 887.01 € 964.03 €
31/08/2019 45323.65 € 75.54 € 888.49 € 964.03 €
30/09/2019 44435.16 € 74.06 € 889.97 € 964.03 €
31/10/2019 43545.19 € 72.58 € 905.42 € 978.00 €
30/11/2019 42639.77 € 71.09 € 892.94 € 964.03 €
31/12/2019 41746.83 € 69.60 € 894.43 € 964.03 €
31/01/2020 40852.40 € 68.11 € 895.92 € 964.03 €
29/02/2020 39956.48 € 66.62 € 897.41 € 964.03 €
31/03/2020 39059.07 € 65.12 € 898.91 € 964.03 €
30/04/2020 38160.16 € 63.62 € 900.41 € 964.03 €
31/05/2020 37259.75 € 62.12 € 901.91 € 964.03 €
30/06/2020 36357.84 € 60.62 € 903.41 € 964.03 €
31/07/2020 35454.43 € 59.11 € 904.92 € 964.03 €
31/08/2020 34549.51 € 57.61 € 916.42 € 974.03 €
30/09/2020 33633.09 € 56.10 € 907.93 € 964.03 €
31/10/2020 32725.16 € 54.58 € 909.45 € 964.03 €
30/11/2020 31815.71 € 53.07 € 910.96 € 964.03 €
31/12/2020 30904.75 € 51.55 € 912.48 € 964.03 €
31/01/2021 29992.27 € 50.03 € 914.00 € 964.03 €
28/02/2021 29078.27 € 48.50 € 915.53 € 964.03 €
31/03/2021 28162.74 € 46.98 € 917.05 € 964.03 €
30/04/2021 27245.69 € 45.45 € 918.58 € 964.03 €
31/05/2021 26327.11 € 43.92 € 920.11 € 964.03 €
30/06/2021 25407.00 € 42.39 € 921.64 € 964.03 €
31/07/2021 24485.36 € 40.85 € 923.18 € 964.03 €
31/08/2021 23562.18 € 39.31 € 924.72 € 964.03 €
30/09/2021 22637.46 € 37.77 € 926.26 € 964.03 €
31/10/2021 21711.20 € 36.23 € 927.80 € 964.03 €
30/11/2021 20783.40 € 34.68 € 929.35 € 964.03 €
31/12/2021 19854.05 € 33.13 € 930.90 € 964.03 €
31/01/2022 18923.15 € 31.58 € 932.45 € 964.03 €
28/02/2022 17990.70 € 30.02 € 934.01 € 964.03 €
31/03/2022 17056.69 € 28.47 € 935.56 € 964.03 €
30/04/2022 16121.13 € 26.91 € 937.12 € 964.03 €
31/05/2022 15184.01 € 25.35 € 938.68 € 964.03 €
30/06/2022 14245.33 € 23.78 € 940.25 € 964.03 €
31/07/2022 13305.08 € 22.22 € 941.81 € 964.03 €
31/08/2022 12363.27 € 20.65 € 943.38 € 964.03 €
30/09/2022 11419.89 € 19.07 € 944.96 € 964.03 €
31/10/2022 10474.93 € 17.50 € 946.53 € 964.03 €
30/11/2022 9528.40 € 15.92 € 948.11 € 964.03 €
31/12/2022 8580.29 € 14.34 € 949.69 € 964.03 €
31/01/2023 7630.60 € 12.76 € 951.27 € 964.03 €
28/02/2023 6679.33 € 11.17 € 952.86 € 964.03 €
31/03/2023 5726.47 € 9.58 € 954.45 € 964.03 €
30/04/2023 4772.02 € 7.99 € 956.04 € 964.03 €
31/05/2023 3815.98 € 6.40 € 957.63 € 964.03 €
30/06/2023 2858.35 € 4.80 € 959.23 € 964.03 €
31/07/2023 1899.12 € 3.21 € 960.82 € 964.03 €
31/08/2023 938.30 € 1.60 € 962.43 € 964.03 €
2841.64 € 55024.13 € 57865.77 €

Prêter présente un risque de non remboursement : diversifiez bien vos prêts et
prêtez uniquement l'argent dont vous n'avez pas besoin à brève échéance.


Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Blue Bees sur Wiitha, le podcast pour activer l'économie circulaire !

" Dans cet épisode, Emmanuelle Paillat (directrice de Blue Bees) nous partage très sincèrement l’aventure de la plateforme, le positionnement des banques vis à vis des projets de ce type et bien évidemment des succès story, dont l’histoire de Pierre-Louis."

A écouter sans attendre ICI