De l'eau pour la Terre Ferme

Chéronvilliers (27) la Terre Ferme

Contrairement aux idées reçues, il ne pleut pas toute l’année en Normandie ! En tout cas, pas dans le sud de l’Eure, là où j’ai choisi de m’installer pour cultiver mes légumes.

En hiver, l’eau déborde de partout et j’en profite pour en stocker un maximum dans un grand bassin. Mais les étés sont chauds et secs, et très rapidement l’eau vient à manquer pour arroser les cultures.

Il faut que je puisse stocker davantage d’eau en hiver.

La solution : une citerne souple !



Une reconversion professionnelle vers le maraîchage

 

Je suis Crystelle Baillette, j’ai quitté la région parisienne et une vie de bureau pour poser mes pieds sur la terre ferme et mettre les deux mains dans la terre !

C’est en 2016 que nous sommes arrivés, mon conjoint et moi, à Chéronvilliers au cœur de la Normandie, à 1h30 de Paris, de Caen et de Rouen.

La Terre Ferme, créée en mai 2016, est une petite ferme de maraîchage biologique. Sur moins d’1 hectare je cultive les légumes de saison, principalement des variétés anciennes, selon le cahier des charges de l’agriculture biologique et quasiment sans travail du sol.

Mes légumes sont commercialisés en vente directe, à la ferme et dans un rayon de 20km autour de la ferme.

Michaël, mon conjoint, qui a conservé son emploi salarié, m’aide les week-ends et pendant ses congés.

 

La Terre Ferme en quelques chiffres

  • 1 maraichère heureuse
  • 4 années de bonheur
  • 50 types de légumes cultivés, plus de 150 variétés
  • 70 familles nourries chaque semaine
  • 1000m2 de tunnel froid
  • 50 arbres fruitiers plantés à ce jour
  • 10 ruches
  • 4 mares
  • 1 km de haies réhabilitées
  • 2 chiens
  • 6 chats
  • 1 couple de renards, des chouettes, des hérissons et une nuée d’oiseaux !

 

Le problème : La Terre Ferme est sèche !

Ici, dans le sud de l'Eure, tous les étés se ressemblent : pas une goutte d’eau pendant des semaines, des cultures qui souffrent et l’obligation d’avoir recours au réseau d’eau potable pour arroser.

Première solution : Récupération de l’eau de pluie dans un bassin.

J’ai créé un bassin d’environ 300m3 qui recueille l’eau de pluie qui tombe sur le toit de la serre (plus de 1000m2).

Deuxième solution : Récupération de l’eau de pluie dans des cuves et citernes.

En plus des 2 citernes qui existent derrière les 2 bâtiments principaux, j’ai installé 7 cuves de 1000 litres qui récupèrent l’eau de pluie des autres toitures.

Faire faire un forage serait très cher car la ferme est située sur un plateau, et aucune garantie de débit à l’arrivée.

 

Et malgré tout, ça ne suffit pas !

C’est insuffisant pour couvrir les besoins des cultures (que j’estime à environ 600m3/an).

L’absence de pluie en été, combinée à l’évaporation importante de l’eau du bassin font que l’eau manque dès le mois de juillet, quand les cultures d’hiver sont en plein démarrage.

Aujourd’hui pour répondre à ce manque :

  • je couvre le sol de paille, ce qui le maintient humide même en pleine canicule,
  • à partir de fin juillet je prends l’eau du réseau pour arroser les cultures qui sont sous la serre, toutes les autres cultures de plein champs doivent pousser sans eau,

  • les semis et plantations ne sont arrosés que pendant la première semaine,

  • j’ai renoncé à cultiver certains légumes trop gourmands en eau (notamment cèleri, betteraves, panais …)

 

A quoi va servir l'argent ? Financer ma citerne souple et récupérer durablement l'eau de pluie

L’objectif est donc de stocker l’eau qui est abondante en hiver (mais perdue car évacuée via le trop plein du bassin) pour l’utiliser en été.

J’ai choisi d’opter pour une citerne souple (fabriquée en France), l’eau ainsi stockée ne s’évapore pas. Elle sera installée dans le champs, à côté du bassin.

Concrètement :

  • Avec 5700€ je peux acheter la citerne de 300m3
  • Avec 10 900 €, nous finançons les travaux de terrassement nécessaires pour installer la citerne
  • Avec 12 400€ je pourrai acheter la pompe et des gaines de goutte à goutte supplémentaires pour irriguer les cultures de plein champs en économisant l’eau

Le département de l’Eure subventionne une partie de ce projet.

 

4 bonnes raisons d’apporter votre goutte d’eau à ce projet

  • Vous pérennisez l’exploitation en sécurisant la production d'été et d'hiver,
  • Vous soutenez une agriculture nourricière de proximité, respectueuse de l’environnement ,
  • Vous défendez un système de vente directe dans lequel les légumes vendus sont ultra frais et n’ont pas voyagé
  • Vous évitez que le réseau d’eau potable serve pour l’arrosage des légumes !

 

Pourquoi faire appel au financement participatif

Je fais appel au financement participatif car j’ai épuisé ma capacité de financement sur mes fonds personnels, et mes charges actuelles ne permettraient pas de contracter un emprunt bancaire supplémentaire.

J’ai choisi la plateforme Blue Bees car elle a pour mission de promouvoir les projets liés à une agriculture et une alimentation durable et écologique. Mon projet s’inscrit complètement dans ce cadre et je me retrouve complètement dans cette vision pour l’avenir.

 

En savoir plus sur Crystelle Baillette

  • 2013 Je me teste : Woofing et nombreux stages chez des maraichers en France
  • Fin 2013 Je me libère : je quitte mon emploi dans le conseil informatique
  • 2014 -2015 Je me forme : accompagnée par ABIOSOL je fais de nombreuses formations courtes puis je passe un Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA Maraichage Biologique) à Brie Comte Robert, en Seine et Marne
  • 2016 Je m’installe : en maraîchage biologique à Chéronvilliers (Eure), naissance de La Terre Ferme !
  • 2017 Je m’équipe : montage de la serre (1000m2 de tunnel froid) et création d’un bassin qui récupère 100% de l’eau de pluie tombant sur le toit la serre
  • 2018 : Installation du système de pompage et d’irrigation de la serre (goutte à goutte et aspersion)
  • Et 2021 … installation d’une citerne souple pour stocker l’eau de pluie en surplus en hiver !

 

En savoir plus et suivre l’aventure

En savoir plus et suivre l’actualité de la Terre Ferme en image :

La Terre Ferme en images ici

Article Réveil Normand mars 2020

 

 

Un grand merci !

 

 

 

 

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.