Et si on faisait pousser des Légumes à la Clef ?

Clef Vallée d’Eure (27) E.I Maxime NICOLAS

Youhou ! Grâce à vous on se rapproche de l'objectif ! un immense merci du fond du cœur 💚

On joue les prolongations pour atteindre les 5000€ et lancer les premiers semis ! La petite cabane est sortie des ronces et consolidée, et les premiers semis démarrent !

le cabanon retapé !

Plus que 4 jours, pour me permettre de faire mon forage à la main ! C’est vous qui rendrez ça possible, Merci infiniment !!!



Les légumes à la Clef, des légumes bio sur sol vivant !


Je m’appelle Maxime,  j’ai  38 ans, et je vais créer une ferme maraîchère sur la commune de Clef Vallée d’Eure (27490) pour vous proposer de bons légumes bio cultivés avec amour sur sol vivant.

Je démarre l’activité cet hiver :

  • sur un terrain d'1 ha en bord de rivière loué à la Mairie
  • en bio, sans travail du sol

Je vous propose :

  • une production locale en circuit court destinée aux habitants
  • des ateliers de sensibilisation à la transition écologique avec l’association Transition’eure
  • d’augmenter la résilience du territoire et de dynamiser notre économie locale

J’ai mûri le projet en partant du constat que nous n’avons pas de  maraîcher bio à moins de 8 km à la ronde. Notre commune nouvelle compte 2 500 habitants, ça fait du monde à nourrir !

 

Installer mon système de production

Je pars d’une prairie sur laquelle je dois préparer les planches permanentes, les pailler, installer un système d’irrigation, préparer et repiquer les transplants puis protéger les cultures jusqu’à la récolte.

Cela pour vous proposer des légumes frais, accessibles à tous, de bonne qualité nutritionnelle. Tout en préservant la biodiversité et la ressource en eau. Comment ? En créant un agro-système, où les vers de terre font le boulot ! En nourrissant le sol pour nourrir la plante, par l’apport de matières organiques récupérées auprès des habitants de la commune. Aucun traitement, même s’ils sont autorisés en bio, ceci afin de favoriser la biodiversité fonctionnelle (insectes auxiliaires et prédateurs, faune du sol et mycélium).

parcel-jpg.jpg

 

Sur mes 1ha il y aura: 

  • 4000 m² de planches permanentes

  • 1 personne à temps plein (moi-même)

  • 9000€ de CA la 1ère année

  • 5000 kilos de production

  • 20 paniers / semaine

  • Une trentaine de légumes différents

  • Vente à la ferme, commandes par internet, dépôt-vente dans les épiceries des villages

  • Labelisée AB

  • Mécanisation sous-traitée

  • Installation sécurisée et accompagnée par le Collectif Nid’Agri

 

Calendrier

calendrier-jpg.jpg

Mon budget

Aujourd’hui, pour que mon projet puisse voir le jour, j’ai besoin de 12 000€. La banque ne me prête rien tant que je n’ai pas fait mes preuves… Je mets 2 000€ de fonds propres pour acheter mes semences et produire mes plants… il me manque 10 000€  sans lesquels le projet ne pourra pas se faire !

C’est pourquoi j’ai besoin de vous ! 

Cette somme me permettra de m’équiper, de protéger mes cultures et mon matériel, d’investir dans des serres tunnels afin de démarrer les plantations au plus tôt pour  vous proposer une gamme de légumes variée dès le mois de juin 2020.

Grâce à cet investissement, je vais vendre une vingtaine de paniers par semaine et proposer le reste de ma production en dépôt-vente aux épiceries de Clef Vallée d’Eure… Dans les années à venir, le but est d’augmenter ma production afin de pouvoir approvisionner les cantines scolaires.

 

A quoi me servira l'argent de la campagne ?

  • Avec 5 000 € je complète mon équipement (semoir, balance, petit matériel, filets anti-insectes, matériel d'irrigation...

  • Avec 9 000 € j’investirai en plus dans des serres tunnels pour vous offrir des tomates l’été prochain !

  • Avec 10 000 € l’irrigation sera optimale au champ et dans les tunnels, je pourrai en plus securiser mes clôtures

  • Avec 12 000 €, je retape le cabanon existant, y ajoute un auvent et installe un point de vente à la ferme

  • Avec 15 000 €, je sécurise mon approvisionnement en eau en installant un forage

 

Pourquoi se tourner vers la finance participative ?

Le refus du prêt bancaire m’oblige à solliciter votre générosité. Idéologiquement, je serai soulagée de faire sans les banques : je m’évite la pression d’un prêt à rembourser, je garde mon indépendance quand à la gestion de mon entreprise, je limite mes investissements au strict nécessaire.

 

5 bonnes raisons de croire en mon projet 

  • Un système de production respectueux de l’environnement

  • Des légumes frais et bios récoltés le jour de la vente

  • Commercialisés localement à un prix juste pour le consommateur et le producteur

  • Participer au tissu local et réconcilier agriculteurs et citoyens

  • Un lieu de rencontres, de formations et d’échanges avec les Transition’Eure

 

Mes partenaires

Être maraîchère, ce n’est pas que faire pousser des légumes ! Je dois, en plus de la technicité que certaines cultures imposent, être tour à tour une gestionnaire, une commerciale.... Le collectif Nid’Agri me permet de consolider mes compétences en commerce, économie, gestion tout en développant mon réseau : élus, agriculteurs,  maraîchers, fournisseurs, techniciens...


Partenaires techniques et veille agro-écologique :

 msv.jpgPADV.jpg

 

Soutien en faveur d’une agriculture durable :

cd27.jpgregion.jpgagglo.jpg

 

A propos de Maxime Nicolas

Née en 1981 à Nice, elle a vu la biodiversité de la Méditerranée se dégrader. Elle a effectué diverses activités salariées (barmaid, loueuse de dvd, assistance technique en hotline, couturière, …). Entretemps elle devient maman,  et cherche à agir contre l’urgence climatique en se sentant de plus en plus à l’étroit dans son appartement niçois.

Arrivée en Normandie en 2009, elle s’émerveille devant ses paysages verts et se découvre heureuse les mains dans la Terre. S’ensuivent rencontres, discussions et activités autour de l’agro écologie et du vivant. Puis un salariat sur un chantier d’insertion par le maraichage. Une année de plus à réfléchir entraine une formation adulte au lycée horticole d’Evreux, où le projet de s’installer à son compte se concrétise.

Parallèlement, elle est illustratrice freelance affiliée à la Maison des Artistes.

max-courge-JPG.jpg   

 

Pour en savoir plus

mesange.jpg

Vous pouvez aussi participer par chèque :

Maxime NICOLAS
3 rue de Pacy
Fontaine-Heudebourg
27490 Clef Vallée d’Eure

 

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.