Forêt en vue !

Courcy (50200) Oasis des 1001 Feuilles


Un oasis près de Coutances

En 2017, Michel et Claire ont acheté un terrain dans le bocage normand sur les communes de Nicorps et Saussey, tout proche de la mer, pour créer une forêt jardin en permaculture. C’était une prairie à vaches (sans les vaches!) et tout était possible.

Le terrain ? C’est un champ de 3 hectares, à 3 km de Coutances. Il est divisé en 3 parties. La partie sud est une zone humide, avec une mare naturelle. Ancienne prairie pâturée, on a fait le choix de ne plus faucher et depuis 3 ans, le sol s’amende, s’assouplit et la végétation évolue déjà.

 

 

Clémence, Florence et Vincent ont rencontré Claire et Michel sur cette prairie il y a deux ans lors d’une porte ouverte dans le champ lui-même. On est un groupe d’hommes et de femmes, de 30 à 52 ans. On a tous une activité professionnelle et on se retrouve le week-end autour de cette passion : créer une forêt-jardin en permaculture.

Nous sommes pour le moment cinq personnes réunies pour planter des arbres ! Mais pas n’importe comment, et de préférence avec vous…

Sous l’urgence écologique, nous avons trouvé un moyen de “faire notre part” pour amorcer une dynamique positive et résister à la dégradation ambiante.

 

Le travail a déjà bien commencé, tant dans les papiers que sur le terrain et ça pousse.
Rejoignez-nous !

On a vraiment besoin d’un coup de main :)

 

image2-jpg.jpg

 

 


En 2019, on a planté 150 arbres

On a fondé une association loi 1901, reconnue d'intérêt général, on a tous un travail à côté et le but n’est pas de faire du chiffre d'affaires. On ne peut pas faire de crédit à la banque, on a donc besoin de votre aide.

On a planté le premier arbre-témoin, un cerisier puis rapidement, figuiers, framboisiers, frênes, mimosas, saules, pruniers, des baies (les chevreuils s’en régalent d’ailleurs), même les tuteurs ont repris ! On en est à 150 nouveaux arbres.

On a aussi cogité sur le plan, construit une cabane à outils, mis deux ruches (et récolté 14kg de miel), arraché les barbelés pour laisser les animaux circuler… Et on a aussi arrêté de faucher pour garantir un abri aux petites bêtes comme aux grosses.

abeilles_750x750-jpeg.jpg

 

Pendant les deux dernières années, on a pu observer la faune : beaucoup de sauterelles, des araignées, des trucs qui rampent et qui volent, des rongeurs, des chevreuils en train de faire la sieste, et plein d’oiseaux dans les haies qui partagent les parcelles. Pareil avec la flore qu’on a vu se transformer et s’enrichir rapidement.

On a aussi analysé le sol, le sous-sol pour les futurs points d’eau. On a fait ce plan :

VIGNETTE-DESIGN_03-03-20_750x750-jpg.jpg

 

 

2020, un verger diversifié

Pour vous accueillir on aménagera des chemins, des bancs pour se reposer... Depuis l’observatoire nous aurons l’occasion d’ apercevoir à la tombée de la nuit le cerf se reposer ou les lièvres s’amuser.

  • Au printemps vous pourrez participer à des ateliers de découvertes des plantes et des fleurs.

  • L'été, on devra creuser la mare ! Grâce à votre aide, ce sera un endroit où les animaux pourront boire et se rafraîchir.

  • A la fin de l’été, vous viendrez nous aider à extraire le miel des toutes nouvelles ruches qui auront été construites.

  • A l’automne, on plantera plusieurs centaines de pommiers, cerisiers, kiwis, raisins, figuiers.

  • En hiver on comptera les oiseaux car le terrain est un refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux

  • Toute l’année vous pourrez participer à des journées de rencontres et de partages de connaissances.

 

Illustration de la tour d'observation en bois que nous aimerions construire

 


A quoi va nous servir le montant collecté :

 

  • Avec 6000€ : la forêt-jardin devient luxuriante. Nous souhaitons implanter 5000 arbres les 3 prochaines années, des arbres fruitiers (pommiers, poiriers, cerisiers...), des variétés anciennes, des lianes (kiwi, akebia, vignes, courges, concombres...), des arbustes (framboises, mûres, cassis...) et des couvre-sols (artichauts, rhubarbe, consoude, mélisse, ail des ours, menthe, sauge), des plantes médicinales, des champignons (shiitake)…Et dans notre magnifique zone humide, des néfliers, des trembles, des frênes, des saules...

  • Avec 11000€ : l’association pourra acheter, en plus des arbres, des outils et du matériel pour accueillir les adhérents qui participent aux actions (pelles, gants, sécateurs, tuyaux, bêches, arrosoirs, brouettes...), des matières premières, bois, paille... pour consolider les haies et fabriquer la signalétique, les chemins, les toilettes sèches…

 

  • Avec 12000€ : nous pourrons également créer plusieurs mares sur l’oasis. Actuellement, nous récupérons l’eau de pluie.

  • Avec 13000€ : on construit également une tour d'observation à oiseaux en bois.

  • Avec 15000€ : on monte en plus une serre pour la multiplication des essences et des plants.

  • Avec 23000€ : nous pourrons créer un puit sur l’oasis en plus des réalisations précédentes. Actuellement, nous récupérons l’eau de pluie.

 

Pourquoi le crowdfunding ?


Comme le projet n’a pas d’objectif économique, nous ne pouvons pas emprunter d’argent ni aux banques, ni aux copains, puisque nous ne pourrons pas le rendre...
Voilà pourquoi nous nous tournons vers votre générosité !

 


Les bonnes raisons de nous soutenir

 

  • Augmenter sensiblement  le nombres d’oiseaux qui nichent sur le terrain
  • Favoriser le lien social grâce à un espace rural de rencontre
  • Multiplier les espèces végétales présentes pour favoriser le retour des insectes
  • Agir sur la biodiversité en augmentant le nombre de ruches
  • Expérimenter et se former en permaculture pour favoriser l’autonomie alimentaire
  • Permettre aux animaux de trouver un refuge pendant les périodes de chasse
  • Créer un grand verger associatif qui produise des fruits en abondance

VIGNETTE-CHAMPS_03-03-20_small-jpg.jpg

A propos du reçu fiscal 

A partir de 30€ de dons, nous vous offrons la possibilité d'obtenir un reçu fiscal permettant une réduction d'impôts de 66%. 

Pour choisir cette option, veuillez inscrire un don libre supérieur à 30€ après avoir cliqué sur "Participer"

 

 

 

Qui sommes-nous ?

 

Florence, Michel, Claire, Marion, Vincent et Clémence :

 

 

Florence, 47 ans, Courcy.
Professeur d’anglais, j’ai la passion de la transmission. Je suis formée à l’herboristerie, l’aromathérapie, la permaculture et l’apiculture. J’anime des ateliers de fabrications de produits cosmétiques et des sorties botaniques avec cueillette et transformation.
Je suis persuadée que le collectif est la base du changement nécessaire à la planète. En agissant ainsi, nous créons un exemple et selon Gandhi, montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre, c’est la seule...

Vincent, 48 ans, Courcy.
Je suis éducateur spécialisé et formé à la menuiserie. J’ai toujours été sensible à l’écologie. Ce projet de jardin-forêt est le moyen que j’ai trouvé pour résister positivement et collectivement à la dégradation écologique. J’ai envie de mettre mes compétences sociales et manuelles au service de l’oasis des mille et une feuilles.

Michel, 52 ans, Hudimesnil
Informaticien et co-créateur d'une plateforme culturelle, je pratique la musique amateur en groupe. 
J’aime me ressourcer dans la forêt, l’énergie, l’harmonie et les odeurs qui s’en dégagent. La proximité des arbres me remplit de joie. Le projet est né d’un fort désir de planter des grands arbres. J’ai fait une formation au Bec Hellouin en permaculture pour créer une forêt jardin. En découvrant les “Oasis” du mouvement des Colibris et la gouvernance partagée j’ai eu envie de vivre ce projet en collectif.

Claire, 44 ans Hudimesnil
Professeure de yoga, ce qui m'intéresse le plus c’est le changement intérieur, le cheminement. J’accompagne ceux et celles qui le souhaitent dans cette aventure. Le projet de forêt-jardin représente pour moi le prolongement de cette quête. Au tout début du projet, c’est l’aspect humain qui m’a le plus attirée, à travers l’expérimentation de la gouvernance partagée. Aujourd'hui s’ajoute à cela un intérêt grandissant pour la transformation (déjà visible) de la flore, et un questionnement sur la relation de chacun.e à cet espace de nature.

Clémence, 32 ans, Paris.
Architecte de formation, j’ai toujours cherché à créer des ponts entre monde du vivant et le monde du construit. Convaincue qu’il faut “re-connecter” l’Homme avec la Nature, le projet de jardin-forêt est pour moi, une occasion d’observer, de s’émerveiller et de faire avec ses mains, avec les autres tout en prenant le temps qu’il faut. C’est un lieu propice à l’imagination, la détente, l’échange, la découverte mais aussi de transmission pour les générations futures.

Marion, 30 ans, Paris.
Marion a fait partie du collectif au tout début de l'aventure, avant de déménager.

 

En savoir plus

     

Oasis des 1001 feuilles


Chez M. et Mme Cartry,

8 Les Fleudries,

50200 Courcy



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.