Un élevage de cochons bio dans le Perche

Chapelle Royale (28) EARL Biotop

 Ludovic et Clémentine souhaitent aujourd'hui réaménager un ancien bâtiment d'élevage pour créer un atelier de porcs bio de 36 mères !

Prêt à 2% sur 5 ans, remboursement mensuel

Prêter présente une risque de remboursement, diversifiez bien vos prêts.



L'EARL Biotop, une ferme bio familiale 

 
Je suis Ludovic Raymond, marié et associé avec Clémentine de l'EARL BIOTOP . Nous avons 46 ans et sommes parents de trois enfants. Notre famille habite à Chapelle Royale en Eure et Loir, dans le Parc Naturel régional du Perche. 
 
 
Je me suis installé en 1995 avec mes parents, sur l'exploitation familiale. A l'époque, il y avait 63 ha de grandes cultures, une cinquantaine de vaches laitières et 60 truies en plein air. En 2000, nous avons fait la conversion en BIO de l'exploitation. Suite au départ en retraite de mes parents en 2008, Clémentine s'est installée avec moi en  EARL. A ce moment là, nous avons fait le choix d'arrêter la production porcine, car il était très difficile de s'approvisionner en porcelets bio et les débouchés n'étaient pas valorisés. En 2015, nous avons arrêté l'activité laitière suite à la crise. Clémentine a alors repris un travail d'enseignante en zootechnie au lycée agricole.
 
 
Aujourd'hui, la  ferme s'étend sur 102 hectares dont 20 ha de prairies naturelles. Elle est certifié BIO par Ecocert depuis 1998. Nous produisons des céréales bio (blé, colza, betteraves sucrières, maïs, féveroles, sarrasin...) et de la viande de boeuf de race Normande. Nous avons gardé 10 vaches allaitantes de race Normande de notre ancien troupeau laitier, que nous croisons avec un taureau Angus, ce qui donne une viande d'une qualité incomparable.
 
Notre viande est commercialisée en circuit court en caissettes ainsi qu'au groupement bio UNEBIO.
 
 

2019, relancer l'atelier de porcs bio sur l'exploitation

 
Aujourd’ hui la filière bio porcine est bien structurée, particulièrement rémunératrice et en demande importante de producteurs de porc bio français. Depuis l'arrêt de l'activité laitière sur la ferme, nous souhaitons réaménager le bâtiment des vaches laitières, qui respecte toutes les normes agro-environnementales, en un atelier de naisseur engraisseur en porcs. Cela permettrait un apport supplémentaire nécessaire en fumier et donc avoir une exploitation plus performante et cohérente. 
 
Nous souhaitons aménager le bâtiment pour accueillir 36 truies et l'engraissement des porcelets issues du cheptel. Nous souhaitons mettre en place des conditions de bien-être animal élevées, en construisant des maternités en liberté. Les porcs charcutiers seront commercialisés avec le groupement UNEBIO pour un contrat de 10 ans.
 

Priorité au bien-être des animaux !

Nous allons mettre en place un système d’élevage innovant, déjà fonctionnel en Autriche , en semi-bâtiment, avec des truies 100 % en liberté, avec accès à des parcs extérieurs. Pendant l’allaitement, les truies disposent, dans le bâtiment, d’une « loge individuelle en bois ». Tous les animaux seront logés sur paille et auront accès à des parcs extérieurs, y compris les porcs charcutiers ! Ils seront nourris avec une alimentation 100 % bio, de type végétarienne, sur- mesure, élaborée à partir de nos céréales bio.

 
 

Notre plan de financement

 

Au total, ce projet se chiffre à 100 000€

Pour compléter le financement des travaux, soit la construction des maternités et de l'engraissement, nous sollicitons un prêt sur Blue Bees de 60 000€ sur 5 ans : matériaux de construction, main d'oeuvre, chaîne d'alimentation, silos d'aliments, matériel pour les maternités.
 
Compte de résultat prévisionnel



Explication de l'évolution du chiffre d'affaires

L'année 2019 (qui comptablement va de mars 2019 à février 2020) est une année de démarrage. La vente des premiers porcs ne se fera pas avant début 2020. En revanche, les achats liés à l'alimentation des porcelets se feront sur 2019. Ceux ci seront financés par le prêt Axéréal. Donc malgré un résultat négatif fin 2019, la trésorerie est positive et permet de rembourser les prêts. 

Nous avons un contrat d'achat avec le groupement UNEBIO sur 10 ans, à qui nous commercialiserons la majorité de notre production. En plus de ce débouché, nous avons introduit dans nos prévisions la vente directe de 50 charcutiers en 1ere année ( puis 65 en année 2 et 75 en rythme de croisière). Cette vente directe se fera en magasins spécialisés bio à Paris, sous forme de viande et un peu de charcuterie ( conserves). Les produits seront à disposer directement en vitrine frigorifique, sans aucune manipulation ( les magasins n'auront qu'a prendre leur marge).

Nous souhaitons travailler notre image avec un professionnel, en créant une marque, un logo, un QR code associé à un site internet qui permettra un lien privilégié avec nos consommateurs, au travers de vidéos présentant notre élevage... 

Nous avons un abattoir à proximité (avec lequel nous travaillons déjà pour la vente directe bovine) en capacité d'effectuer la découpe et le conditionnement, ainsi qu'une conserverie pour la charcuterie.

Endettement

En 2016, suite à de graves intempéries dans le Perche, nous n'avons pu récolter aucune moisson. Nous avons donc déposé un dossier de redressement judiciaire afin de pouvoir étaler notre dette. Nous avions 92 000€ d'emprunt en cours. La demande a été accepté et nous avons obtenu un plan de redressement sur 10 ans, avec une année blanche en 2018, puis des remboursements progressifs sur les 10 ans. 

Le business plan complet ainsi que la liasse fiscale 2017 sont disponibles dans l'onglet "mes documents". 

 

Pourquoi la finance participative ?

Parce que nous ne souhaitons plus dépendre des banques. Nous ferons nous même les travaux d’aménagement du bâtiment mais les matériaux chiffrent vite et nos économies ne suffiront pas ! Nous aimons ce concept, nous souhaitons participer à la promotion de ce modèle social, basé sur le soutien, l’échange et l’écologie.

5 bonnes raisons de nous soutenir 

  • Participer à une agriculture familiale, respectueuse de l’environnement, des animaux et des consommateurs.
  • Encourager un circuit court avec des transformateurs locaux et de consommateurs proches qui souhaitent du bio français.
  • Soutenir un projet rémunérateur, sécurisé par un contrat de 10 ans avec la coopérative UNEBIO.
  • Nous avons les compétences techniques acquises pendant nos 15 années de production de porcs en plein air.
  • S’inscrire dans un projet d’avenir : le développement de cet atelier porc permettra l’installation de notre fils à moyen terme.

A propos de Ludovic et Clémentine Raymond

 
Ludovic Raymond 
 
  • 1998 conversion en bio de la ferme
  • 1995 installation sur la ferme familiale ( 63 hectares)
  • 1993 Technicien Porcs à la chambre agriculture du Loir et Cher
  • 1992 brevet technicien superieur option productions animales
  • 1990 brevet technicien agricole à Vendome(41)
 
Clémentine Raymond

 

  • 2017-2018 Enseignante Zootechnie Lycée Agricole de châteauroux 36
  • Depuis 2008 Exploitante Agricole 
  • 2004 - 2008 Educatrice technique Ass Devenir, Protection Judiciaire de la Jeunesse 28
  • 2001-2004 Conseillère agricole Crédit Mutuel du Centre 72
  • 1999-2001 Conseillère agricole ADASEA Chambre d'Agriculture Chartres28
  • 1995 -1998 Enseignante en Zootechnie Maison Familiale Rurale de Villers
  • 1995 BTSA Productions Animales LEGTA Vendôme 41
  • 1993 BTA G LEGTA Brie Comte Robert 77

 

En savoir plus 

   

 

EARL BIOTOP

Elevage de klem
Le boel
28290 Chapelle Royale

 



Échéancier du prêt

Prêter présente un risque de non remboursement, diversifiez bien vos prêts !

Prêt à 2% sur 5 ans

Simuler un remboursement du prêt avec le montant (€) :
Capital
restant dû
Intérêt bruts
(b)
Amortissements
(c)
Échéance
(d=b+c)
31/08/2019 60000.00 € 100.00 € 951.66 € 1051.66 €
30/09/2019 59048.34 € 98.41 € 953.25 € 1051.66 €
31/10/2019 58095.09 € 96.83 € 954.83 € 1051.66 €
30/11/2019 57140.26 € 95.23 € 956.43 € 1051.66 €
31/12/2019 56183.83 € 93.64 € 958.02 € 1051.66 €
31/01/2020 55225.81 € 92.04 € 959.62 € 1051.66 €
29/02/2020 54266.19 € 90.44 € 961.22 € 1051.66 €
31/03/2020 53304.97 € 88.84 € 962.82 € 1051.66 €
30/04/2020 52342.15 € 87.24 € 964.42 € 1051.66 €
31/05/2020 51377.73 € 85.63 € 966.03 € 1051.66 €
30/06/2020 50411.70 € 84.02 € 967.64 € 1051.66 €
31/07/2020 49444.06 € 82.41 € 969.25 € 1051.66 €
31/08/2020 48474.81 € 80.79 € 970.87 € 1051.66 €
30/09/2020 47503.94 € 79.17 € 982.49 € 1061.66 €
31/10/2020 46521.45 € 77.55 € 974.11 € 1051.66 €
30/11/2020 45547.34 € 75.93 € 975.73 € 1051.66 €
31/12/2020 44571.61 € 74.30 € 977.36 € 1051.66 €
31/01/2021 43594.25 € 72.67 € 978.99 € 1051.66 €
28/02/2021 42615.26 € 71.04 € 980.62 € 1051.66 €
31/03/2021 41634.64 € 69.41 € 982.25 € 1051.66 €
30/04/2021 40652.39 € 67.77 € 983.89 € 1051.66 €
31/05/2021 39668.50 € 66.13 € 985.53 € 1051.66 €
30/06/2021 38682.97 € 64.49 € 987.17 € 1051.66 €
31/07/2021 37695.80 € 62.84 € 988.82 € 1051.66 €
31/08/2021 36706.98 € 61.19 € 990.47 € 1051.66 €
30/09/2021 35716.51 € 59.54 € 992.12 € 1051.66 €
31/10/2021 34724.39 € 57.89 € 993.77 € 1051.66 €
30/11/2021 33730.62 € 56.23 € 995.43 € 1051.66 €
31/12/2021 32735.19 € 54.58 € 997.08 € 1051.66 €
31/01/2022 31738.11 € 52.91 € 998.75 € 1051.66 €
28/02/2022 30739.36 € 51.25 € 1000.41 € 1051.66 €
31/03/2022 29738.95 € 49.58 € 1002.08 € 1051.66 €
30/04/2022 28736.87 € 47.91 € 1003.75 € 1051.66 €
31/05/2022 27733.12 € 46.24 € 1005.42 € 1051.66 €
30/06/2022 26727.70 € 44.56 € 1007.10 € 1051.66 €
31/07/2022 25720.60 € 42.88 € 1008.78 € 1051.66 €
31/08/2022 24711.82 € 41.20 € 1010.46 € 1051.66 €
30/09/2022 23701.36 € 39.52 € 1012.14 € 1051.66 €
31/10/2022 22689.22 € 37.83 € 1013.83 € 1051.66 €
30/11/2022 21675.39 € 36.14 € 1015.52 € 1051.66 €
31/12/2022 20659.87 € 34.45 € 1017.21 € 1051.66 €
31/01/2023 19642.66 € 32.75 € 1018.91 € 1051.66 €
28/02/2023 18623.75 € 31.06 € 1020.60 € 1051.66 €
31/03/2023 17603.15 € 29.35 € 1022.31 € 1051.66 €
30/04/2023 16580.84 € 27.65 € 1024.01 € 1051.66 €
31/05/2023 15556.83 € 25.94 € 1025.72 € 1051.66 €
30/06/2023 14531.11 € 24.23 € 1027.43 € 1051.66 €
31/07/2023 13503.68 € 22.52 € 1029.14 € 1051.66 €
31/08/2023 12474.54 € 20.81 € 1030.85 € 1051.66 €
30/09/2023 11443.69 € 19.09 € 1032.57 € 1051.66 €
31/10/2023 10411.12 € 17.37 € 1034.29 € 1051.66 €
30/11/2023 9376.83 € 15.64 € 1036.02 € 1051.66 €
31/12/2023 8340.81 € 13.92 € 1037.74 € 1051.66 €
31/01/2024 7303.07 € 12.19 € 1039.47 € 1051.66 €
29/02/2024 6263.60 € 10.46 € 1041.20 € 1051.66 €
31/03/2024 5222.40 € 8.72 € 1042.94 € 1051.66 €
30/04/2024 4179.46 € 6.98 € 1044.68 € 1051.66 €
31/05/2024 3134.78 € 5.24 € 1046.42 € 1051.66 €
30/06/2024 2088.36 € 3.50 € 1048.16 € 1051.66 €
31/07/2024 1040.20 € 1.75 € 1049.91 € 1051.66 €
3099.89 € 60009.71 € 63109.60 €

Prêter présente un risque de non remboursement : diversifiez bien vos prêts et
prêtez uniquement l'argent dont vous n'avez pas besoin à brève échéance.


Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.