Des serres pour des légumes toute l’année !

France, Parisot (81) Jardins du pré d'Ambres

Alison est installée dans les Jardins du pré d'Ambres, à Parisot dans le Tarn. Elle y fait pousser ses légumes sur les principes de l'agroécologie et de la permaculture. Aujoud'hui elle a besoin de vous pour installer des serres tunnel. 



Un petit écrin de nature..

Je suis Alison Giraud, 28 ans et je suis installée depuis début 2018 sur les Jardins du pré d’Ambres, sur la commune de Parisot dans le Tarn. Je pratique le maraîchage bio-intensif sur petite surface (1500m2) en respectant les principes d’agroécologie et de permaculture.

J'ai choisi de m'installer dans un petit écrin de nature où les jardins sont entourés par des haies, une forêt et longés par un petit ruisseau. La forêt de Giroussens se trouve à quelques kilomètres à peine.


Les jardins du pré d’Ambres ce sont

  • Une surface totale de 7 hectares, dont 4 hectares de forêts.
  • Une activité à taille humaine : pas plus de 4000m2 de maraîchage quand j’aurai atteint mon rythme de croisière.
  • Le respect de l’environnement et de la biodiversité ( déjà très dynamique sur le site.)
  • Une production de légumes sains et de très bonne qualité à des prix accessibles au plus grand nombre.
  • S’inscrire dans une dynamique locale de vente directe au consommateur par le moyen de paniers à retirer sur place et sur Toulouse.
  • Déjà 16 clients fidèles !

Commencer petit, mais commencer maintenant !

J’ai démarré avec une SAU de 1500m2, ce qui me permet de fournir sereinement 10 à 16 clients hebdomadaires. Cela représente 60 à 65 kilos de légumes par semaine. À partir de 2019, je double le nombre de planches ce qui me permettra de fournir 20 à 25 paniers fixes hebdomadaires et d’augmenter considérablement mon chiffre d’affaire. Je travaille en maraîchage sur sol vivant et sur planches permanentes. Cela signifie que je ne travaille pas la terre, sauf au moment de la création des planches de culture avec la moto-bineuse. Je cherche avant tout à fondre mon activité dans ce lieu préservé en ayant le moins d’impact possible. Pour cela j'ai réalisé un DESIGN du site selon la logique de la permaculture.


L'activité dégage déjà des bénéfices, mais pour pouvoir me dégager un vrai revenu, il me faudra atteindre 40 paniers par semaine, d'ici 2 à 3 ans. 

 

2019, une serre pour m'affranchir de la météo !


Aujourd’hui, je suis entièrement dépendante des conditions météorologiques pour pouvoir cultiver. Afin d’assurer une partie de la production sous abri pour pouvoir démarrer la saison plus tôt dans l’année, je vais avoir besoin de deux serres de culture de 80m2 chacune. Il s’agit bien sûr de serres tunnel froides (non chauffées) mais elles vont être essentielles pour commencer à produire à partir du mois de mai.

L’installation de ces serres s’inscrit dans ma démarche d’augmentation des surfaces prévue pour 2019. À elles seules, elles représentent 160m2 de surface supplémentaire soit 10% de ma surface actuelle. L’idéal serait de posséder 15% à 20% de la surface totale sous serre mais je passerai à cette étape d’ici un ou deux ans.

Afin de réaliser une partie des plants moi-même, j’ai également besoin d’une serre à semis de 24m2 qui servira d’espace de travail et de stockage pour les jeunes plants.

Le budget nécessaire

Afin de développer l’activité de manière significative et de fournir toujours plus de bons légumes, je vais avoir besoin de 5000€. Ayant beaucoup de pôles de dépenses pour 2019 et un crédit à venir pour un hangar, je sollicite votre aide pour investir dans des outils essentiels à tout maraîcher: des serres tunnel.

  • Avec 4000 €, je pourrai installer les deux serres tunnels.
  • Avec 5500 €, je pourrai installer les deux serres tunnel + la serre à semis et rajouter du petit matériel pour la serre à semis.

 

Pourquoi me tourner vers la force du collectif 

Avant toute chose, par conviction. J’aime l’idée qu’un collectif de personnes croyant en un projet qui correspond à leur éthique et leurs valeurs l’aide à voir le jour et à se développer. Les premiers investissements et le crédit pour le terrain ont été obtenus grâce aux banques mais j’ai envie de passer par un mode de financement différent cette fois-ci, en utilisant un outil bien plus en phase avec mes valeurs. Aujourd'hui j'ai besoin de vous pour développer mon exploitation et pouvoir vivre de mon activité. 

 

Pourquoi croire en mon projet et participer ?

  • Contribuer au développement d’une activité qui respecte l’environnement et cherche à améliorer les sols et la biodiversité.
  • Favoriser la commercialisation en circuit ultra-court !
  • Retrouver des produits sains, goûteux, diversifiés et à des prix abordables.
  • Participer à la création d’un lieu pensé selon les principes de la permaculture qui puisse servir d’inspiration à d’autres porteurs de projets.
  • Et enfin, participer à l'installation de jeunes diplômées, non issues du milieu agricole, qui veulent travailler sur de petites structures en créant des systèmes résilients et intelligents. 


Quelques photos des contreparties

 

À propos d'Alison Giraud :

  • 2016 - 2017  Brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole option maraîchage biologique à l’ADPSPA de Montauban
  • 2015 - 2018  Bénévole à l’association Terre et Humanisme
  • 2015 - Certificat de Permaculture Appliquée à Athée en Mayenne.
  • Été 2015 -  WWOOF en maraîchage biologique.
  • 2012 - 2014  Master professionnel Bio-ingénierie, parcours biotechnologies végétales à l'Université Toulouse III Paul Sabatier
  • 2012 - Licence 3 en Biochimie-Biotechnologies option biotechnologies végétales à l'Université Toulouse III Paul Sabatier

 

En savoir plus

  

Les Jardins du pré d'Ambres

82137 Parisot 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.