Du pain sur un plateau (du Vercors...)

France, Autrans (38) Les Pains du Vercors

 Nous y sommes presque... si nous atteignons 20 000€, nous équipons le fournil d'un pétrin, l'outil indispensable des fournées bien remplies. L'aventure ne fait que commencer !

Sur les sentiers du Vercors, perchée à 1000 mètres d'altitude, une aventure se prépare... Dans les sacs à dos, en haut des pistes, au milieu des prés, mais aussi sur les tables de nos cuisines... Des biscuits et des pains savoureux, sains, nourrissants, qui se conservent !



Réunis autour de la passion de la boulangerie

Nous sommes Julie et Michaël, deux partenaires passionnés de boulangerie et animés par l’envie de produire nos pains et biscuits bio à Autrans, dans le Vercors. Notre rencontre a été toute naturelle, elle remonte au printemps 2017. Mais avant cela, nous avons roulé notre bosse aux quatre coins du département de l'Isère.

Des racines dans la farine

 

Depuis 2013, Michaël, titulaire du CAP de boulanger, en a soulevé des kilos de farine et boulé des petits pains ! Installé avec sa compagne dans un petit village du Nord-Isère, il a élaboré des recettes qui ont eu beaucoup de succès. La fidélité des clients a permis la création d’un marché de producteurs des alentours. Les pains et biscuits ont été livrés jusqu'à Lyon, par des circuits courts. Fin 2016, cap sur le Vercors pour de nouvelles aventures.


Des projets de boulangeries bio, Julie en a vu passer quand elle accompagnait des paysans-boulangers au sein de Terre de Liens, à Grenoble. La boulangerie n’est donc pas une nouveauté, même si elle a appris les techniques sur le tas. Nomade de la boulangerie, elle a pu découvrir de nombreux savoir-faire au fur et à mesure de stages et immersions, notamment au Pain des Cairns à Grenoble, ou auprès d'artisans en Rhône-Alpes, dans les Cévennes et en Bourgogne. Désormais, elle saute le pas pour prendre le premier rôle.


Peu de temps nous a fallu pour comprendre que nos deux trajectoires étaient liées. Partageant les mêmes valeurs de qualité, d’innovation sociale et de convivialité, notre association se concrétise par la création d’une SARL avec le souhait d’évoluer à terme vers une SCOP.

 

Un fournil à la montagne, mais pas que...

Nous souhaitons créer une boulangerie-biscuiterie bio de montagne pour les vertacomicoriens (habitants du Vercors) et les visiteurs. Des pains gourmands, des viennoiseries dodues, des biscuits sucrés et salés et des barres de céréales énergétiques seront les produits phares de notre fournil. Pour perpétuer la tradition du lieu, nous aurons à coeur de transmettre dans la convivialité et le partage notre savoir-faire autour d'ateliers pour petits et grands.

patchwork-images-LJC-jpg.jpg



Notre fournil se situe à l'Echarlière à Autrans, dans une ancienne colonie de vacances. Ce lieu emblématique a été racheté collectivement pour l'installation d'une vingtaine d'artisans et artistes dans des locaux professionnels. Le bâtiment accueillera des maquettistes, un fabricant de didgéridoo, un espace de co-working, un Fab-Lab, un maraîcher, des cuisiniers nomades, des artistes du spectacle vivant. Notre fournil s'intégrera pleinement à cette dynamique globale.

 

Du pain et des biscuits qui fleurent bon le Vercors

Une gamme complète

Nous proposerons des produits sains, nourrissants et qui se conservent bien à un prix juste. Du pain de campagne nature ou aux graines, de petit épeautre, de méteil (mélange de seigle et de blé), du pain sans gluten trouveront leur place dans notre production. Brioches, nature ou chocolat, sablés, cookies et biscuits pour l'apéritif seront également élaborés au fournil. Enfin, sur notre territoire de sportifs, une barre de céréales sera proposée pour les petits et les grands !

Des matières premières locales

Nous utiliserons de la farine bio et locale avant tout. Provenant du Trièves (moins de 100 km), elle est produite par Sylvain Betto, agriculteur-meunier. Il moud ses céréales sur meule de pierre grâce à un moulin de type Astrié. Nous travaillerons au levain pur et avec des produits issus de l’agriculture biologique, nous n’ajouterons aucune levure. L’eau pour confectionner le pain sera directement issue d’un captage de montagne environnant ne subissant aucun traitement.

Une cuisson écologique

Nous travaillerons au four à bois pour une cuisson incomparable (à chaleur retombante) mais aussi parce que c'est économe, écologique et durable (un tel four a une durée de vie supérieure à la nôtre !). Son inertie nous permettra de cuire les biscuits dans la foulée du pain sans besoin de chauffer à nouveau.

 

Une commercialisation en circuit court

Parce que nous attachons une importance particulière à l’économie de notre territoire, nous distribuerons nos pains et biscuits dans les centres de vacances et cantines scolaires alentour, dans les épiceries locales, lors de marchés et évènements sportifs ou culturels nombreux sur le Plateau du Vercors. Des AMAP grenobloises et magasins bio de l’agglomération voisine soutiennent également notre projet et nous assurent un débouché commercial.

Nous avons besoin de vous pour construire notre four !

Construire son four, c’est le connaître dans ses moindres détails, c’est pouvoir le réparer quand il s’essouffle, c’est un challenge que nous avons envie de relever !

Le four que nous souhaitons construire est communément appelé le four “Tartine”, inventé par des boulangers savoyards. Depuis les années 90, il a été reproduit près d’une trentaine de fois en France et sans cesse amélioré. Les boulangers de Payzac en Ardèche ont construit le four ci-dessous, que nous souhaitons reproduire à notre tour.

Doté d'une voûte plate et rectangulaire, il permet notamment d’enfourner plus facilement les pains grâce au tapis d’enfournement. Pour nous accompagner, nos amis boulangers sont des ressources précieuses lors de la conception des plans et de l'organisation des chantiers participatifs.

A quoi nous servira l'argent de la campagne ? 

Sans four, il n'y a pas de pain. Votre pierre à l'édifice est considérable pour nous !

Nous avons déjà commencé la construction grâce à nos économies personnelles et à des briques récupérées sur l'ancien four de Michaël. Mais nous avons besoin de vous pour terminer ce chantier !

  • Avec 6 000€, nous finançons l'assise du four et les pièces en fonte (portes des foyers, du four...)
  • Avec 9 000€, nous construisons l'évacuation (conduit de cheminée) 
  • Avec 13 000€, nous achevons la construction du four avec les sondes et les thermomètres ! 
  • Avec 15 000 , nous nous dotons d'un tapis d'enfournement (élement très pratique, notre dos vous dira merci !)
  • Avec 20 000 , nous pouvons acquerir un pétrin mécanique.

 

Pourquoi le financement participatif ?

Nous voulons que notre projet grandisse progressivement. Nous ne voulons pas d'endettement maximum comme dans la plupart des boulangeries conventionnelles qui ont recours au prêt bancaire et qui sont ensuite poussées à toujours plus s'endetter. Mais nous savons que nous ne pouvons pas tout auto-financer.

Nos parcours de vie nous ont montré que les projets directement soutenus par les citoyens étaient gage de réussite. Vous êtes donc la clé de notre réussite. 

Nous avons pu commencer à poser les premières briques mais sans vous, nous ne pourrons pas mener à bout ce projet de four.

Soutenir ce projet, c'est :

  • Profiter prochainement de produits de haute qualité !
  • Permettre à des passionnés de vous faire partager leur savoir-faire avec du matériel bien adapté.
  • Relocaliser l'économie du plateau du Vercors : ingrédients locaux et circuits courts avant tout !
  • Soutenir un travail artisanal qui s'inscrit dans une démarche collective et transparente  : le bâtiment sera ouvert au public, vous savez où va l'argent collecté et vous en verrez concrètement le résultat.

Vous pouvez adresser vos chèques directement à notre adresse : Les Pains du Vercors - 110 chemin de Dedain Dessus - 38880 AUTRANS-MÉAUDRE-EN-VERCORS.

A propos de nous

Merci-jpg.jpg

Michaël Rivoire

Je suis initialement formé à la foresterie (AgroParisTech-Nancy) et spécialisé dans la recherche scientifique (INRA). Je me suis reconverti à la boulange en 2012 en obtenant le CAP de boulanger et en créant une première activité artisanale avec ma compagne Lison, avant que nous ne déménagions à Autrans. Le plus important selon moi est de prendre du recul sur ce métier : pourquoi et comment faisons-nous du pain tous les jours, base essentielle de l'alimentation ?

Julie Ruault

Mon parcours universitaire à Grenoble m'a permis de me lancer dans une vie professionnelle tournée vers l'engagement des citoyens. Je suis diplômée de Sciences-Po Grenoble (2006) option Economie et Finances, puis j'ai poursuivi par un master d'urbanisme "Projet urbain et urbanisme" à l'Institut d'urbanisme de Grenoble. Avec ce bagage, j'ai eu plusieurs expériences en collectivités territoriales autour des questions d'aménagement (cabinet politique, services techniques et enfin au sein d'office HLM). En 2011, j'ai voyagé en Amérique latine pour découvrir l'intiative Yasuni ITT à travers le regard des équatoriens (reportage audio et expo photo). De retour en France, j'ai poursuivi mon chemin autour de l'implication des citoyens, notamment autour de la question des terres agricoles. J'ai travaillé pendant 5 ans pour l'assocation Terre de Liens avant de me reconvertir professionnellement.

 

Il nous soutient

Le Parc Naturel du Vercors

 

En savoir plus

     

Les Pains du Vercors -
110 chemin dédain dessus -
38880 Autrans-Méaudre en Vercors

 

logos-pains-du-vercors-2-jpg.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.