Les Jardins En-Chantants : Une ferme polyculturelle

France, Herrlisheim (68) Les Jardins En-Chantants


Gabriel, Musicien-Maraîcher 

Je m'appelle Gabriel Willem et je suis installé depuis 4 ans sur un terrain de 1ha dans le Haut Rhin. Je viens de finir ma deuxième saison complète de maraîchage au sein des Jardins En-Chantants

Au départ lorsque l'opportunité de louer ce terrain communal dans le village de mon enfance s'est présentée à moi, je ne savais pas vraiment où cela allait me mener. La seule chose que je voulais c'était apporter ma pierre à l'édifice en permettant, à une terre usée jusqu'au coeur, de se reposer un peu.

Aujourd'hui, l'objectif est clair et précis : mêler la Culture et l'Agriculture, et nourrir le corps et l'esprit de manière saine et joyeuse.


Les Jardins En-Chantants, une ferme polyculturelle

Mon inspiration principale a été le livre de Jean-Martin Fortier (Le kit du jardinier maraîcher). Toujours dans la thématique de l'équilibre, son discours m'a directement touché car il s'engage et de manière directe, à la sauvegarde de la planète. Il est aussi appuyé par des références financières, administratives, plus "terre à terre".

J'oeuvre aujourd'hui sur une surface de 1hectare avec 600m2 de serresAu total, plus de 170 variétés de légumes et petits fruits sont cultivées (exclusivement non-hybride F1). Le tout dans un système de planches permanentes, tout en tendant vers un total non travail du sol. J'ai finis de planter cette année les haies fruitières pour pouvoir proposer à nos clients des fruits d'ici 2-3 ans.

La production est vendue principalement en paniers de saisons sur 30 semaines (en 2017, nous avions 37 paniers par semaine) et sur deux marchés : à Colmar (marché st-joseph le samedi matin), et à Labaroche (marché bio le vendredi soir).

 



Une programmation artistique en développement

Ici, la culture se présente sous différentes formes:

  • Une fois par an, j'organise un festival sur notre parcelle. Mélange de spectacle vivant circassien, musical et théâtral, et de moments d'échanges, de formations autour de la thématique du lien à la terre et de la réappropriation des savoirs.
  • Dans les paniers de saisons, je propose une découverte artistique une fois par mois (livres, dvd, places de spectacles...)
  • Des soirées "un samedi soir sur la terre" sont organisées aux jardins. Le principe est simple, autour d'un restaurant éphèmere (vous mangez là où les légumes ont poussés), une visite guidée des jardins et des moments de spectacle vivant.

 

En 2018: développer notre activité cuisine et transformation. 

Le prêt que je sollicite via Blue Bees me permettra d'achever le bâtiment et d'y aménager une cuisine, qui servira aussi de laboratoire de transformation aux normes pour les conserves. La cuisine sur place me permettra de proposer de manière plus sereine une fois par semaine notre restaurant éphémère directement aux Jardins. Les conserves de ratatouille, sauce tomate, pickles, pesto, soupe me permettront de valoriser au mieux les légumes et de valoriser notamment les surplus de production, utilisés dans notre restaurant éphémère.

L'aménagement du bâtiment comprend :

  • la pose d'un toit
  • d'un bardage bois
  • la mise en place de l'électricité (ça fera du bien aux oreilles, cf pompe à eau thermique...)
  • l'installation d'une chambre froide directement à côté des planches de culture pour une fraîcheur optimale

Ma volonté cette année est d'améliorer notre outil de travail pour installer le projet à long terme et ne pas finir complètement cassé par un manque d'ergonomie.

Budget et plan de financement

Tous les bénéfices sont réinvestis dans la ferme. Je vis aujourd'hui surtout de la musique (concert, cours de musique et vente d'albums). En 2019, je pourrai commencer à vivre du maraîchage et embaucher un salarié à temps plein. 


Compte de résultat prévisionnel 


Endettement

A l'heure actuelle, j'ai plusieurs prêts contractés auprès de ma banque Crédit Mutuel. Ils concernent les investissements nécessaires au lancement de l'activité que j'ai effectué au tout début : motoculteur et matériel agricole, bâtiment atelier, serres, matériel d'irrigation et pépinière pour le démarrage des jeunes plants.

Aujourd'hui, il me reste 71 000€ à rembourser sur 6 ans. 

Pour les nouveaux investissements liés au laboratoire de transformation, j'ai décidé de solliciter Blue Bees et ses sympathisants. Selon moi, les forces vives sont bel et bien là pour changer le monde, nous devons juste réussir à nous mettre en lien. Je suis fier de participer à une campagne Blue Bees.


Et dans 5 ans ?

C'est une question qui revient souvent chez les porteurs de projet comme le nôtre: "comment sera la ferme dans 5 ans ?"  J'entame en 2018 la troisième saison de maraîchage, celle-ci doit permettre de nous ancrer encore plus dans le tissu économique, social et local afin d'avoir une assise agricole solide. Dès 2019, je prévois d'aller encore plus loin dans la partie culturelle, en installant un chapiteau de cirque sur la parcelle pour proposer une programmation culturelle régulière, et des résidences à des artistes qui pourront expérimenter l'apport du travail de maraîcher dans la créativité artistique.


A propos de Gabriel Willem

Après un bac scientifique en 2001, Gabriel monte à Paris pour se former aux Cours Simon. Pendant près de 8 ans, il joue au théâtre, au cinéma et à la télévision. L'un des déclic de sa réflexion actuelle est venu lors d'une résidence de création international au Burkina Faso. Habitué à jouer dans des pièces de théâtre et des visions artistiques ayant des moyens financiers conséquents, il se rend compte en côtoyant des artistes africains, qu'une seule bougie, peut vous emmener loin dans l'imaginaire.

9a.jpg

S'en suit un retour dans son Alsace natale, un duo musical (Audriel) avec trois albums et plus de 600 concerts. Aujourd'hui, il finalise son premier album solo au piano et va effectuer une tournée pour défendre sa musique et partager son expérience de musicien maraîcher. 

Instinctivement mon parcours de vie m'a amené à concilier la musique et le maraîchage, mais quand je réfléchis de manière posée cela est tout à fait cohérent. Les mains dans la terre (et le dos courbé) m'ont fait descendre du ciel où je volais (j'y retourne encore) pour trouver un ancrage solide et stable qui me permet les plus folles créations. Car c'est là l'un des défis majeurs de notre temps : trouver un cadre, une rigueur et ensuite se permettre les plus grandes "folies" à l'intérieur de celui-ci.


En savoir plus 

       

 


Les Jardins En-chantants
1 rue du Berger
Herrlisheim-Près-Colmar, Alsace 

Crédits Photos : Didier Pallagès et Clément Ose



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Des nouvelles du Jardin En-chantant

Retrouvez Gabriel et son superbe Jardin En-Chantant dans cette vidéo de Pierre Girard, postée le 8 octobre 2020.