Vous aussi, vous avez des envies de brebis ?!?

France, Aucamville (82) Bio'rieta

ÇA Y EST, LA CAMPAGNE EST FINIE !

MERCI À TOUTES ET À TOUTES POUR VOS PARTICIPATIONS,

ET À BIENTÔT POUR DÉGUSTER MES PRODUITS !!!

Des brebis élevées avec amour, des prairies verdoyantes, de délicieux yaourts et des fromages bio, la mise en valeur d'une magnifique maison traditionnelle des bords de Garonne : rejoignez une belle aventure éthique riche en gourmandises, partages et bonne humeur !




À l'origine, il y a ...

Esther (moi), jeune ingénieure agronome de 29 ans, "tombée par hasard" dans l'agriculture. Mes premiers pas dans une ferme du Tarn-et-Garonne en 2007 furent une vrai révélation : j'allais devenir éleveuse ... mais pas seulement ! Dans le respect de l'environnement, et avec un maximum de gourmandise et de partage : tout un programme !

stages-jpg.jpg


J'ai donc commencé par travailler aux côtés d'agriculteurs, pour affiner mon projet. D'abord en Ariège, puis dans le Tarn, au pays du Roquefort, où j'ai découvert les "vrais" yaourts au lait de brebis. Vous savez, ceux fabriqués à la ferme, à la texture fondante, au goût si doux, avec la petite couche de crème gourmande sur le dessus... un régal !

Ma décision était prise, j'ai quitté mon emploi, je suis repartie en formation au Pays Basque, spécialité élevage de brebis laitières et transformation fromagère (je suis maintenant incollable sur l'Ossau-Iraty !) En parallèle, j'ai commencé à chercher une ferme, pour me rapprocher de mon compagnon, qui travaille à Toulouse.

Enfin, en mars dernier, nous avons trouvé notre petit paradis, que nous serons heureux de vous faire découvrir !


Notre future bio'rieta

La bio'rieta :
nom inventé issu de la contraction des mots "bio"
et "borieta" ; 
la petite ferme en occitan

 carte-mappy-jpg.jpg 

La ferme est située à Aucamville, dans le Tarn-et-Garonne, entre Grenade et Verdun, à 30 km de Toulouse.

La propriété compte 28 ha, d'un seul tenant, avec une belle maison traditionnelle, un magnifique pigeonnier et un hangar agricole. Nous avons eu le vrai coup de coeur pour ce lieu plein de calme et de beauté ! 

Aujourd'hui cultivé en céréales, je suis en train de le réimplanter en prairies bio, avec l'aide des propriétaires actuels et des voisins, en commençant par un bon tiers cet automne. Le but est de pouvoir nourrir les brebis au maximum au pâturage, et avec du bon foin le reste du temps.

J'achèterai des céréales et du foin de luzerne bio aux voisins, pour apporter l'énergie et la protéine nécessaire à mes brebis.

Enfin, je replanterai des arbres dans ces grandes parcelles nues, sur le principe de l'agroforesterie. Cela apportera de l'ombre aux brebis et tous les avantages des arbres au sol et à la prairie.

montage-semis-jpg.jpg


Le hangar sera réaménagé en côté bergerie et en fromagerie (là où la magie opèrera pour obtenir de délicieux produits !). De lourds investissements sont nécessaires pour faire du neuf avec du vieux, offrir de bonnes conditions de vie aux brebis, et garantir une hygiène impeccable en fromagerie. 

La localisation de la future "bio'rieta", entre ville et campagne, promet de fortes opportunités de vente directe, permettant de valoriser au mieux mes produits... et à terme de faire découvrir le magnifique patrimoine de ce territoire encore préservé !

Un projet récompensé 

Je suis l'une des 4 lauréates du concours Agriculture au Féminin en Occitanie.

Cela signifie que j'ai obtenu :

  • par Midi-Pyrénées Actives, une garantie bancaire Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes (65%  d’un prêt de 30 000 €),
  • par l’ADEAR (Associations pour le développement de l’emploi agricole et rural), l'accompagnement et le suivi du projet,
  • La campagne de crowdfunding me permettrait d'apporter les fonds propres nécessaires au bouclage du plan de financement du projet d’installation !

bluebees-laureates-jpg.jpg

Un projet progressif, cohérent et à taille humaine

Après une phase de lancement de 3 à 4 ans, l'élevage atteindra un rythme de croisière, avec 85 brebis à la traite. Je garderai 20 petites femelles par an pour remplacer les brebis les plus âgées, et le reste des agneaux partira en coopérative à l'âge d'un mois, afin de préserver le précieux lait de leurs mères pour la fromagerie.

 20161203_085235-jpg.jpg

 Je fabriquerai :

  • des produits frais :
    • classiques : yaourts et petits fromages demi-affinés crémeux (type "pérail")
    • plus rares : les caillés, petits pots de lait emprésuré si frais et de la brousse (type "ricotta"), délicieuse dégustée à la cuillère ou cuisinée

  • des fromages affinés :
    • petites tomettes d'environ 1kg pour les fêtes
    • tomes d'environ 4kg plus ou moins affinées selon la période de l'année
       

systeme-jpg.jpg


85 brebis
reste un petit élevage laitier, à taille humaine. Mes brebis de race Lacaune, peu poussées, produiront 220 L de lait par an. Je prévois de créer un emploi à mi-temps (et oui, 20 000 L de lait à transformer, ce n'est pas rien ! )

Je recherche un maximum de cohérence et d'équilibre entre tous les aspects du projet :

objectifs-jpg.jpg

L'objectif est d'atteindre l'équilibre dans 10 ans, et qu'un développement encore plus tourné vers l'accueil à la ferme et la pédagogie prenne le relais : chambres d'hôtes, ateliers, soirées débats; le potentiel de notre belle "bio'rieta" est déjà là !

En attendant...

montage-nacho-jpg.jpg


Nous sommes encore en cours d'achat de la ferme. Heureusement, nos adorables propriétaires nous laissent prendre de l'avance en commençant à aménager la ferme ! Et j'ai un travail à plein temps avec le dressage de Nacho, notre futur chien de troupeau.

Le chemin me semble long jusqu'au lancement de la production, mais en fait, c'est prévu dans moins d'un an !

calendrier-jpg.jpg

 

D'ici là, je devrai faire face à de nombreux investissements :

les-investissements-jpg.jpg


Avec tout ça, j'aurai une fromagerie au top du top, à l'hygiène irréprochable, fonctionnelle et pratique. Entre l'élevage, la transformation, la commercialisation et la gestion, chaque minute gagnée sera précieuse pour moi !

A quoi va servir l’argent de la collecte ?

  •  avec 5 000 €, je pourrai passer d'une simple étuve à yaourts qui maintient au chaud à une étuve qui chauffe mais refroidit aussi, ce qui permet de déplacer les yaourts une fois qu'ils sont bien froids, garantissant leur qualité gustative ... C'est mon engagement envers mes clients !
  • avec 10 000 €, je pourrai investir dans une petite conditionneuse à yaourts d'occasion, ce qui me permettra de gagner un temps plus que précieux lors de la mise en pots, et ainsi me libérer pour d'autres activités.
  • avec 15 000 €, je pourrai clôturer efficacement toute l'exploitation, y compris le bord du ruisseau, afin de permettre l'éco pâturage par les vaches et les ânes des zones plus difficiles d'accès pour les brebis laitières (de vraies princesses !)
  • avec 20 000 €, je pourrai valider l'installation d'un filtre planté de roseaux, pour traiter mes effluents de fromagerie au maximum et de manière naturelle, en plus des cochons qui valoriseront le petit lait !


Pourquoi le crowdfunding ? 


Crowdfunding : mot anglais pas facile à prononcer, c'est plus simple en français : financement participatif. Ce sont des personnes géniales qui croient en un super projet et qui sont prêtes à donner de l'argent en échange de contreparties.

Le financement participatif, c'est pour moi une évidence. D'abord parce qu'en temps qu'internaute, j'ai participé au financement de plusieurs projets qui m'ont convaincue, et j'ai ensuite été très fière d'avoir fait partie d'aventures réussies !

Aujourd'hui du côté producteur, je suis heureuse de lancer ma campagne, pour que ce projet qui me tient à coeur puisse toucher un maximum d'entre vous. Le fait que vous soyez au RDV boostera ma confiance et ma motivation, et me permettra de surmonter le parcours du combattant administratif et financier de l'installation !

Enfin, Blue Bees évidemment car c'est LA plateforme des projets agroécologiques par excellence, des projets écologiques, viables économiquement, source d’emplois et de liens sociaux sur les territoires ... tout moi quoi !

3 bonnes raisons de contribuer à ce projet 


Parce que vous adhérez à ses 3 principes fondamentaux :

  • Le plaisir de vos papilles, le plaisir de succomber à vos envies pour des produits gourmands, délicieux, sains, beaux, doux, onctueux, exquis, irrésistibles, envoûtants, charmants,...
  • Le partage, comme un bon repas partagé autour de bons produits, le partage de recettes gourmandes, mais aussi comme le partage de connaissances lorsque vous viendrez visiter la ferme
  • L'éthique bien sûr, c'est pour moi une évidence : "bio et local, c'est l'idéal !"

"Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n'est pas de produire et de consommer jusqu'à la fin de nos vies, mais d'aimer, d'admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes"
Pierre Rabhi


A propos d'Esther Laurens :

montage-CV-jpg.jpg

 

  • 2016-2017 : Formation adulte "Élevage de brebis laitières et transformation fromagère fermière" au CFPPA des Pyrénées Atlantiques
  • 2014-2016 : Conseillère d'entreprise et d'animation territoriale à la Chambre d'agriculture du Tarn, secteur de Lacaune
  • 2012-2013 : Animatrice aux Jeunes Agriculteurs de l'Ariège, puis journaliste agricole à "Terres d'Ariège"
  • 2007-2011 : Double diplôme d'ingénieur agronome à :
    • AgroParisTech (ex Institut National d'Agronomie Paris Grignon), spécialité "Développement agricole" avec comme professeur Marc Dufumier, fervent défenseur de l'agriculture biologique
    • ESALQ (Escola Superior de Agricultura "Luiz de Queiroz"), Université de São Paulo, Brésil

 

A propos des contreparties 

 

contreparties-jpg.jpg

La majorité des contreparties sont les premiers yaourts et fromages que je produirai à la ferme.

Les produits frais, yaourts et fromages demi-affinés crémeux (type "pérail"), seront les premiers à arriver, à l'automne 2018.

Pour les amateurs de tome, il faudra attendre un peu plus longtemps ... mais ayant pensé à vous, j'ai prévu de petites tomettes, qui s'affineront plus rapidement !

Je souhaite que mes produits, notamment frais, arrivent en conditions de consommation parfaites à votre domicile, c'est pourquoi je fais le choix de transport isotherme, d'où le coût de livraison élevé... mais garant de qualité ! Vous pouvez également venir retirer vos produits à la ferme.

A noter : les produits ne seront pas encore labellisés Bio, car la ferme sera encore en conversion.

Si vous choisissez la visite, je vous recevrai avec plaisir à la ferme, afin de vous faire découvrir notre petit coin de paradis, de répondre à toutes vos questions, et de vous faire déguster mes produits. Au programme notamment :

 visites-jpg.jpg


Enfin, pour les plus courageux, les éleveurs qui s'ignorent, je vous propose également d'intensifier l'expérience en venant passer une journée ou un week-end d'immersion à la ferme. Vous pourrez ainsi m'accompagner dans toutes mes activités quotidiennes, de la traite (lève-tard s'abstenir) à l'affinage des fromages, en passant par la transformation et les soins aux brebis, voire à la vente sur les marchés pour ceux et celles qui viendront un week-end complet. Préparez vos plus belles bottes, ça va déménager !

Bonus : en immersion, fabriquez une tomette que vous graverez à votre nom et récupèrez une fois affinée !!!

Je vous ai également réservé quelques surprises...

 

Latitude Pyrénées Nature-jpg.jpg

La géniale, l'extraordinaire Laetitia, animatrice nature chevronnée, qui propose depuis longtemps des ateliers cueillette et cuisine de plantes sauvages aux petits chanceux de passage dans les Pyrénées, via son association Latitude Pyrénées Nature.

Et pour couronner le tout, voilà qu'elle s'installe elle aussi, en tant que productrice et cueilleuse de plantes aromatiques et médicinales, en Ariège. Au-delà du plaisir de découvrir mille et une plantes, ses pestos, vinaigres et mélanges prêts à l'emploi sont un vrai régal ! Il fallait absolument que je vous la fasse découvrir, voire rencontrer pour ceux qui auront choisi l'atelier !

Et bien sûr, quoi de mieux qu'un bon vin bio pour accompagner mes fromages ? Je suis encore en train de choisir parmi les viticulteurs voisins quel vin vous aurez le plaisir de découvrir dans votre colis "apéri'tradi", et bizarrement, je ne me lasse pas de poursuivre mes recherches...


En savoir plus

Vous pouvez me suivre au quotidien sur les réseaux sociaux : Facebook_Logo-jpg.jpg  logo-instagram-jpg.jpg  twitter-logo-jpg.jpg   

Ou me poser toutes vos questions via le formulaire contact de mon site Envies de brebis.

A très bientôt !

Merci pour votre soutien,

Esther



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Blue Bees et le Crédit Mutuel s’associent pour financer une agriculture d’avenir!

C'est en direct du Hall 4 au Salon International de l'Agriculture, que Blue Bees et le Crédit Mutuel ont scellé, ce mercredi 28 février, une convention de partenariat visant à co-financer des projets agricoles novateurs. Toujours dans un objectif d'accélérer la transition, ce rapprochement permettra la rencontre entre le réseau local du Crédit Mutuel et la communauté d'épargnants engagés de Blue Bees !