Les frères Amiel, vignerons paysans engagés


Aymeric et Jordan Amiel sont deux frères vignerons à Montblanc, dans l'Hérault. Ils produisent des vins biologiques et naturels avec un souci constant de la qualité et de la biodiversité. Cette année, ils vont investir dans la création d'un chai d'élevage et de mise en bouteille, et pour cela ils se lancent dans le financement participatif. De belles contreparties vous sont proposées ! 



Au Domaine des Amiel, deux frères produisent des vins biologiques et naturels

Nous sommes Aymeric et Jordan Amiel, 2 frères de 30 et 34 ans, et la 14ème génération de paysans depuis 1605, où Jehan Amiel cultivait déjà 2 hectares au lieu-dit Mourèses. Nos ancêtres n’ont jamais fait de vin en bouteille, ils ont d’abord vendu du « vrac » au négoce puis leurs raisins à la coopérative du village… C’est en 2012 que nous avons repris 10 hectares (sur les 15 que possédaient nos parents) et créé notre cave particulière. Nous produisons des vins biologiques, biodynamiques et naturels, reflétant le plus fidèlement notre terroir et notre patte vigneronne, avec un souci constant de la qualité et du soin de la plante. Nos vignes ont pour la plupart entre 15 et 35 ans, autant dire qu’elles sont à la fleur de l’âge ! 
 
 
Le Domaine se situe à Montblanc dans l'Hérault, tout proche de Pézenas, Béziers et Agde.


Des paysans soucieux du développement durable

Depuis 2012, nous avons entamé une restructuration stratégique du vignoble (achat de vignes et champs voisins, arrachage de certaines parcelles, replantations…) pour déjà prévoir l’avenir : le Domaine des Amiel, nous l’empruntons actuellement à nos enfants, nous devons donc le rendre meilleur et pérenne pour eux !
 
Des vignes en agriculture biologique et en biodynamie

Toutes nos parcelles sont cultivées en Agriculture Biologique et nous bénéficions d’une certification par Ecocert. Nous pratiquons aussi la Biodynamie mais pour l’instant, nous ne sommes convaincus par aucun organisme certificateur et leurs cahiers des charges qui, pour nous, ne vont pas assez dans le bon sens.

Nous faisons tout nous-mêmes, beaucoup à la main, car c’est en étant tous les jours longuement au contact des ceps que nous pouvons observer et adapter le travail en fonction de ce que « la vigne nous dit ». Heureusement, car nous n’avons que 2 bras chacun, nous pouvons compter sur l’aide de nos amis et de notre famille quand le besoin s’en fait sentir !

Au niveau de la vigne elle-même, nous faisons en sorte que les grappes soient le plus aérées possibles afin de bénéficier des effets du soleil, de la chaleur et du vent, et d’éviter toute pourriture. Cela induit bien évidemment des rendements faibles mais nous pensons que c’est la condition principale pour avoir des raisins sains et de qualité.

En 2016, nous avons planté plus de 600 arbres autour de nos parcelles pour encourager un peu plus la biodiversité. Le Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN) du Languedoc Roussillon nous qualifiait alors d’ “exemple parfait pour illustrer ce que peut être une agriculture durable et une gestion intégrée de la biodiversité” Une belle reconnaissance pour notre travail !

  

De nombreux cépages

Nous cultivons essentiellement des cépages noirs plutôt traditionnels en Languedoc : de la Syrah, du Carignan, du Grenache et du Cinsault, mais aussi du Merlot, du Cabernet Sauvignon et de l'Alicante Bouschet.

Ces dernières années, nous avons planté des cépages blancs tels que le Vermentino, le Grenache Blanc, et du Muscat à Petits Grains. 

D'autres cépages vont être plantés dans les toutes prochaines années. Rien n'est figé pour le moment, mais nous avons déjà quelques idées : Mourvèdre, Grenache Gris, Chenin, Clairette, Carignan Blanc...

 

Des projets complémentaires 

Depuis le début, nous avons investi tout notre temps et argent dans :
  • les vignes (culture biologique et biodynamique, travail manuel et qualitatif...)
  • la préservation de la biodiversité : enherbement volontaire, plantation d'arbres, arbustes et haies fleuries tout autour de nos parcelles, et création de mare écologique, confusion sexuelle.
  • la rénovation et l'équipement de la cave de vinification 
  • l'ouverture d'un restaurant/bar à vins pour mettre en valeur directement nos vins (et ceux d'autres vignerons partageant la même philosophie, sur d'autres territoires) et où nous ne servons que des produits bio, paysans et locaux, en direct de nos voisins producteurs ! 

A moyen terme, nous souhaitons réintroduire l’animal au coeur de notre exploitation (vache, brebis, chèvre, cochon, cheval, âne…). 

 

Un coup de pouce pour la prochaine étape : l'élevage des vins et la mise en bouteille

A ce jour, nous n'avons pas de lieu dédié pour élever nos vins (bâtiment et matériel) et avons recours à de la mise en bouteille "à façon", qui nous est très coûteuse. Nous souhaiterions rénover un espace et l'aménager avec des foudres (très grands tonneaux de chêne) ainsi qu'une petite chaîne de mise en bouteille. Le montant de l’investissement frôle les 100,000€… Ce projet verra le jour quoi qu'il arrive, comme tout ce que nous avons entrepris depuis le (bien récent !) début... Mais avec un coup de pouce financier, il verrait le jour beaucoup plus vite !
 

A quoi va servir l'argent de la collecte

  • Avec 10 000€, nous pourrons financer la rénovation du chai (sol et évacuations, réfection murs et plafond)
  • Avec 30 000€, nous pourrons également nous procurer 3 foudres de 15hl (élevage)

 

Pourquoi le financement participatif ?

Parce que c’est une façon de financer de beaux projets sans passer par des banques ou des subventions, très utiles par ailleurs, mais où il manque le côté humain. Or vous l’aurez compris, au Domaine des Amiel nous sommes à 200% dans l’idée de Partage et d’Echange !

Plein de bonnes raisons de nous soutenir

  • Notre plus grande conviction est le respect de l'environnement, de la biodiversité, et des gens qui vivent sur notre territoire. C'est pourquoi nous mettons tout en oeuvre pour non seulement arrêter de détruire, polluer, mais également reconstruire la qualité et la diversité de notre faune/flore ainsi que la beauté de nos paysages. Notre Occitanie est belle, et la viticulture intensive est à nos yeux responsable de la dégradation d'une partie de ses paysages et de la qualité de son eau !
  • Nous essayons de faire vivre les producteurs et artisans de notre territoire. A notre restaurant par exemple, tous les produits que nous utilisons viennent directement de petits paysans comme nous qui respectent leurs terres et leurs productions (animales ou végétales). Nous les mettons systématiquement en avant et essayons de les aider à rencontrer les consommateurs....
  • Nous nous sentons profondément occitans et sommes fiers de représenter notre région aux 4 coins du monde. Nos cuvées portent souvent des noms en occitan (Farem Tot Petar, Mounto Daballo, Pico Chuco...). A travers nos vins, nous souhaitons faire connaitre l'Occitanie, son histoire, sa culture et sa langue, à l'intérieur comme à l'extérieur de nos (invisibles) frontières... Nous aimons à dire que plus on a des racines profondes et plus on peut ouvrir les bras aux autres sans tanguer ! 



A propos des contreparties

  • Les bouteilles de vin pourront être récupérées au domaine ou chez notre caviste le plus proche de chez vous… ça vous permettra de le rencontrer ! Cliquez ici pour consulter la liste de nos cavistes. Celle-ci est non exhaustive, nous vous invitons à nous contacter (aymeric@domaine-des-amiel.com) pour choisir ensemble le caviste qui vous arrange le plus, et afin que nous puissions prévenir celui-ci de votre arrivée.
    Nous pouvons aussi vous faire livrer chez vous (France Métropolitaine uniquement), la livraison sera effectuée le mois suivant votre don et sera facturée en sus.
    Cliquez ici pour consulter notre gamme de vin.

  • Pour les prestations au domaine, au restaurant ou au gîte, nous vous demandons de prendre contact avec nous pour réserver. Nous trouverons ensemble le meilleur moment !

 


A propos des Frères Amiel

Aymeric

Après un Mastère Spécialisé en Commerce International des Vins & Spiritueux (ESC Dijon Bourgogne) et quelques vinifications très enrichissantes à l’étranger (Argentine, Chili, Californie, Afrique du Sud), j’ai souhaité rapidement m’installer comme vigneron indépendant : « 4 boulots en 1 » comme j’aime à dire, « viticulteur, oenologue, commercial, et gérant d’entreprise ».

Aussi, je donne des cours sur la vigne, le vin et sa dégustation dans une école internationale de gastronomie (Chef & Wine, Cap d’Agde), auprès des professionnels des métiers de bouche (via des organismes de formation professionnelle) et lors des soirées à thème organisées au domaine.

Jordan
Après avoir étudié la Médecine Traditionnelle Chinoise (IMTC Toulouse et Avignon) et m'être intéressé à différents types de thérapies naturelles et préventives, j'ai compris que le vivant se cultivait, s'entretenait, se chérissait. L'homme, compris entre la Terre et le Ciel, est soumis aux forces de la Nature, et la nature est soumise à l'Homme. C'est pourquoi, en toute humilité, en cultivant la Terre c'est cette étroite relation que j'ai envie d'entretenir. Cultiver la vie, redonner à notre domaine sa vitalité, son équilibre, sa diversité, travailler dans le respect des liens qui nous unissent à notre environnement, évoluer chaque jour dans un monde de plus en plus propice à mon développement, voilà ma motivation.
 

En savoir plus 

Notre site internet : www.domainedesamiel.com

Notre mail : aymeric@domaine-des-amiel.com

 

 

 

 

 
 


Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous avez un projet pour une agriculture d'avenir ?