Collecte de riz à Madagascar


Participez au développement d'une riziculture durable sur les hautes terres de Madagascar en et aidez les organisations paysannes d'Isorana en finançant la récolte de 2017. 

Prêt sur 1 an rémunéré à 2%. Remboursement à partir de décembre.



Le Relais est au coeur de l'économie sociale et solidaire à Madagascar

Le Relais Madagascar, dernier né des Relais Africains, a commencé son aventure en avril 2008. Basé sur l'esprit Relais et sur des valeurs Malgaches, son objectif principal est de développer des activités socio-économiques pour créer des emplois durables destinés à des personnes en grande pauvreté.

Le Relais Madagascar porte une alternative au « développement des pays du Sud ». Ce n'est ni une ONG, ni une entreprise classique. La démarche économique du Relais permet de gérer une plus-value financière pour assurer l'autonomie des projets, des conditions salariales dignes, et d'aider aux démarrages de nouvelles activités. Les valeurs défendues sont le travail, l'effort, la responsabilité collective, la participation et les idées de toute l'équipe, l'efficience plutôt que la performance.

Les activités développées par le Relais Madagascar sont multiples. L'entreprise gère actuellement un centre de tri de friperie, un atelier de confection textile, un atelier de construction automobile, deux complexes hôteliers responsables, les déchets de la commune urbaine de Fianarantoa, et bien sûr un projet d'appui agricole et rizicole. Le graphique ci-dessous indique la part de chaque activité dans le chiffre d'affaires 2016. La liasse fiscale 2016 du Relais est disponible dans "documents".

  

L'activité rizicole du Relais

A Madagascar, le riz est hautement stratégique. Il occupe 55% des terres cultivées et 87% des exploitations agricoles produisent du riz, ce qui en fait un pilier du secteur agricole et un déterminant majeur du revenu des ménages ruraux. Avec une consommation moyenne d’environ 115 kg/tête/an, il constitue la base de l’alimentation. Compte tenu du niveau de pauvreté général, la stabilité des prix du riz représente un enjeu politique capital (Source étude CIRAD, Mars 2011).

Le Relais Madagascar exploite depuis 2013 une rizerie (SICI SARL) située à 35km de Fianarantsoa, dans la commune d'Isorana, au coeur de l'une des principales régions rizicoles de Madagascar, en plein Pays Betsileo. Cette unité est la seule de la région, elle s’approvisionne dans le district de l'Isandra et vise une taille critique pour pouvoir peser sur le marché régional. 

Isorana est située sur les hauts plateaux de Madagascar, à plus de 1 000m d'altitudeLe risque climatique principal sur l'Ile porte principalement sur les cyclones qui atteignent la côte Est. A cet égard, Isorana, entourée de chaînes montagneuses sur les hautes terres, est fortement protégée. Le dernier cyclone en date a peu affecté la région. En matière de risque sécheresse, il peut y avoir des manques d'eau relatifs, sans que cela ne prenne un caractère de catastrophe climatique.

Un commerce équitable 

La démarche du Relais Madagascar est un partenariat gagnant-gagnant entre l'entreprise et les groupements paysans, dont le pilier et la force sont la relation économique saine. Concrètement, nous :

  • Le prix du paddy est révisé de façon annuelle (à la hausse, jamais à la baisse) de façon collégiale avec les organisations paysannes en présence des membres du bureau de pilotage et du gérant. C'est également à cette réunion qu'on fixe la quote-part dédiée à alimenter la caisse de solidarité.
  • les accompagnons dans l'organisation et la mise en oeuvre des systèmes sociaux mutualistes dans les campagnes,
  • leurs proposons des formations aux techniques nouvelles ainsi que du matériel agricole et de l'engrais organique (en lien avec les autres activités du Relais),
  • organisons des groupements d'associations pour les défendre,
  • vendons du riz de qualité aux consommateurs finaux

En échange, les paysans partenaires s'engagent sur le respect des critères de qualité et de conditions de travail, et sur l'envoi des enfants à l'école.

Les pratiques agricoles sont respectueuses de l'environnement, avec l'utilisation du compost produit par le Relais à partir des déchets organiques de la ville de Fianarantsoa (collecte et traitement par le Relais). Ce compost répond aux normes européennes (certification).

Les semences sont produites par nos soins dans une "rizière modèle". Nous essayons désormais de mettre en place un système où les paysans produisent eux-mêmes leurs semences que nous conservons pour eux dans un espace de stockage dédié pour leur redistribuer l'année suivante.

 

L'usinage du Paddy créé des emplois industriels en zone rurale

L'activité d'usinage du Paddy emploie une trentaine de personnes salariées. 

Le procédé de traitement du Paddy est classique. Il consiste en une succession d'étapes : nettoyer, décortiquer le Paddy de son enveloppe (la balle), trier, blanchir et le calibrer en produit fini dénommé Riz Blanc. La machine du Relais Madagascar est unique à Fianarantsoa. Le redémarrage d'une vraie rizerie permet de garantir aux consommateurs un produit de qualité, sans cailloux et autres impuretés, et d'envisager de redonner à la région une place de producteur de Riz.

Une commercialisation éthique

Nous vendons notre riz très localement. Notre marché est déconnecté des variations du cours mondial du riz. Nos clients sont principalement des ONG, des entreprises ou des collectivités de la région, voici un graphique représentant leur poids respectif dans notre CA. Les contrats de vente sont négociés chaque année.

 

L'activité en chiffres

L'activité de riziculture a connu une année 2016 difficile avec la mise en évidence d'un certain nombre de dérives de gestion. Des mesures de redressement ont été prises rapidement pour éviter que ces dérives se reproduisent à l'avenir : refonte de l'équipe commerciale, mise en place d'outil de contrôle des stocks efficace, renforcement de l'équipe financière (3 personnes) pour renforcer le contrôle, mise en place des procédures financières et amélioration des outils de reporting.
Ces mesures étant prises, SICI SARL est apte à déployer une stratégie de croissance raisonnable sur des fondements sains, appuyé également par les autres activités du Relais Madagascar. 

Ci-dessous le compte d'exploitation réalisé et prévisionnel de l'activité rizicole 2015/2018 :

  

Le détail de la liasse fiscale du Relais et de l'activité Riz ainsi que le plan de trésorerie sont fournis dans l'onglet "documents".

 

Pourquoi le crowdlending ?

Le Relais achète le riz aux paysans à partir de la période de récolte et de collecte : d'avril à juillet en 2017. Le besoin en fonds de roulement est donc très important sur cette période pour permettre de payer la récolte aux paysans, comme le montre le cycle de récolte ci-dessous :


Le Relais Madagascar doit aujourd’hui se tourner vers d’autres sources de financement.
Les banques ont des taux très élevés, souvent supérieurs à 17%. Le Relais Madagascar est à la recherche d’un financement participatif qui permet de rendre plus soutenable le remboursement du crédit, tout en donnant une forte visibilité à son action et au Riz de l'Isorana.

Les 40 000€ demandés représentent environ 35 % des achats de riz. Le reste sera assuré sur fonds propres et par l'appui de partenaires bancaires.

  

Les bonnes raisons de prêter au Relais Madagascar

  • Une activité source de revenus pour 12 organisations paysannes, soit une centaine de familles (plus de 500 personnes)
  • Un outil de lutte contre la spéculation sur un produit vital pour la population
  • L'appui délivré par le Relais Madagascar permet une culture durable et responsable
  • Un moyen de lutter contre l'exode rural
  • La promotion d'un commerce équitable 
  • La pérennisation de 30 emplois dans une vallée peu accessible

 

L'équipe derrière le projet

Le Relais Madagascar est géré depuis 2008 par Luc Ronssin, 38 ans, ingénieur ICAM (Institut Catholique des Arts et Métiers), qui connaît Madagascar depuis de nombreuses années et y a notamment enseigné dans l'enseignement supérieur. Il a été recruté par Pierre Duponchel, président et fondateur du Relais France en 1984. Pierre Duponchel est l'un des portes paroles de l'Economie Sociale et Solidaire en France et auteur notamment du livre « Le Relais envers et contre tout ». 

L'activité Finance est animée par une Manager diplômée de l'ESSEC de 30 ans, ayant une experience significative dans un groupe du CAC40. Chaque activité du Relais ou de ses filiales est pilotée par un «Bureau de Pilotage» composé des responsables opérationnels, de la responsable des Finances du Relais Madagascar, du responsable RH et du Gérant.

Le Relais Madagascar, une émanation du Relais France

 

Le Relais Madagascar est une filiale du groupement de Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (SCOP) le Relais France, leader français du recyclage textile linge et chaussure et de l'insertion par l'activité économique. Le Relais est un réseau d’entreprises qui agit depuis 30 ans pour l’insertion de personnes en situation d’exclusion, par la création d’emplois durables. Membre d’Emmaüs France et de l’Inter Réseaux de la Fibre Solidaire (IRFS), il porte en lui les valeurs de solidarité et de générosité défendues par l’abbé Pierre. Il s’attache à lutter contre les causes d’exclusion, basant son action sur la conviction que le retour à l’emploi des personnes en difficulté est un moyen de les aider à préserver leur dignité, à retrouver leur autonomie financière et leur place dans la société. Il a développé pour cela plusieurs activités économiques, qui lui ont permis de créer plus de 2 200 emplois.

Ce qui différencie le Relais des entreprises classiques, c’est qu’il ne recherche pas la performance économique pour le profit, mais pour atteindre ses objectifs sociaux. Chaque centime généré est réinvesti à des fins de lutte contre l’exclusion. C’est ainsi que le Relais privilégie le maintien de l’activité au plus près des territoires, et la création d’emplois locaux.

 

En savoir plus



Échéancier du prêt

Le prêt sera remboursé en 4 fois, et pour la première fois le 30 décembre 2017.

Simuler un remboursement du prêt avec le montant (€) :
Capital
restant dû
Intérêt bruts
(b)
Amortissements
(c)
Échéance
(d=b+c)
30/12/2017 40000.00 € 200.00 € 9925.31 € 10125.31 €
30/01/2018 30074.69 € 150.37 € 9974.94 € 10125.31 €
28/02/2018 20099.75 € 100.50 € 10024.81 € 10125.31 €
30/03/2018 10074.94 € 50.37 € 10074.94 € 10125.31 €
501.24 € 40000.00 € 40501.24 €

Prêter présente un risque de non remboursement : diversifiez bien vos prêts et
prêtez uniquement l'argent dont vous n'avez pas besoin à brève échéance.


Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous avez un projet pour une agriculture d'avenir ?