Une nouvelle distillatrice dans les Pyrénées


Merci beaucoup à vous tous pour me permettre d’atteindre le premier palier de 3000€ ! 
Grâce à vos donations,  le petit alambique est déjà à la maison et le grand est commandé !!
On continue la mobilisation pour réaliser toutes les améliorations dont l’alambic a besoin et conditionner son lieu.
Encore merci pour m’aider à réaliser mon rêve !!!



Tania, cueilleuse et herboriste dans les Pyrénées Ariègeoises

D'origine espagnole, je suis depuis longtemps passionnée de botanique. Attirée par la beauté des montagnes, j'ai décidé de poser mes valises en Ariège pour développer une activité d’herboriste. 

 

Je cueille, je plante et je transforme

Je cueille avec soin des plantes sauvages dans leur biotope, en respectant les cycles lunaires, en montagne et en Méditerranée : Thym, Romarin, Aubépine, Sureau, Paquerette, Bardane, Ortie, Pissenlit, Sapin, Cassis, Frêne, Eglantier, Bruyère, Millepertuis, Framboisier sauvage, Serpolet, Mauve sylvestre, Genévrier, Reine des prés, Sureau, Tilleul.

Je cultive celles qu’on ne trouve pas dans la nature dans mon jardin médicinal de 3000 m2, endroit protégé de toute pollution, sans accès routier.  Thym citron, Mélisse, Lavande, Verveine, Menthe poivrée, Consoude, Souci, Marjolaine, Estragon, Hysope, Sauge, Camomille romaine, Armoise, Sarriette, Coriandre, Coquelicot, Basilic.

Depuis le début, tous les travaux ont été faits à la main, sans aucune mécanisation, et la rivière a servi de source d’eau pour l’arrosage. 

 

Ces plantes d’excellente qualité sont ensuite amenées au séchoir ou transformées juste après la cueillette en produits 100% naturels, sans colorants ni conservateurs : Gelées, sirops, infusions, sels aromatisées, marinades, vinaigres, teintures végétales et cosmétiques.  Toutes les transformations sont faites par moi-même à la main et à l'ancienne, n'utilisant que des outils manuels et non thermiques.

Les plantes pour les tisanes sont séchées dans un séchoir en bois local non traité, qui maintien les plantes a l’obscurité et constamment ventilées

J’utilise de l’eau de source pour fabriquer mes sirops et mes gelées. Le vinaigre est fabriqué à la maison, Les huiles végétales destinées à macérer les plantes pour mes cosmetiques provienent de petits producteurs locaux cetifiés en BIO, ainsi que les huiles essentielles. Le miel, la cire et la propolis contenues dans mes baumes sont fabriquées par nos petites abeilles (8 colonies).

Les produits nécessaires à cette transformation qui ne peuvent pas être produits à la ferme, telles que le sucre roux ou le sel de Guérande sont achetés par l’intermédiaire de groupes d’achat biologiques.

En résumé, je me bats pour construire une agriculture locale de qualité, en respectant la nature et surtout, accessible à tout le monde.

J’appartiens aux producteurs (cueilleurs) des S.I.M.P.L.E.S. (Jardiniers de la montagne) se référant au cahier des charges qui préconise une agriculture respectueuse de l’Environnement.

Vente sur les marchés locaux

Tous les produits une fois transformés sont vendus par moi-même sur les marchés. Je fabrique et vend mon produit du début à la fin, de la semence au consommateur.

 

 

Mon projet : un alambic pour produire mes huiles essentielles et eaux florales

Pour agrandir et améliorer ma gamme de produits, je veux maintenant produire des huiles essentielles et des eaux florales que j’utiliserai aussi pour l’élaboration de mes cosmétiques.

Pour réaliser ces alchimies, il me faut deux alambiques : une petit de 50 litres pour accueillir de petites quantités de plantes, suffisantes à produire des eaux florales et un grand de 500 litres, suffisamment performant pour extraire des quantités raisonnables d’huile essentielle.

Le petit est un alambic de colonne en cuivre fabriqué par des artisans chaudronniers qui se trouvent en Galice (Espagne).

Pour le grand, il s’agit d’un alambic à feux nu, en cuivre aussi, que l’on pourra soit trouver d’ occasion chez un producteur d’huiles essentielles ou un bouilleur de cru qui cesse son activité, soit le faire fabriquer sur mesure par un artisan chaudronnier.

 

A quoi servira l'argent ?

  • Avec 600€, je pourrai acheter un alambic de colonne en cuivre de 50 litres pour produire des eaux florales et pour animer des formations autour de la distillation.
  • Avec 4500€, je pourrai acheter aussi l’alambic en cuivre de 500 litres pour produire des huiles essentielles et tout le matériel associé : les dames jeannes, les essenciers, les éprouvettes…
  • Avec 6000€, je pourrai réaliser toutes les améliorations dont l’alambic a besoin (foyer, cheminée, isolation, installation de thermomètre et niveau d’eau) et conditionner le lieu de stockage des plantes à distiller.


Les bonnes raisons pour soutenir le projet

  • Soutenir une agriculture biologique et constituée de petits producteurs locaux
  • Participer à la valorisation du métier d’herboriste
  • Protéger la biodiversité  en soutenant des cueilleurs raisonnés qui travaillent pour valoriser des espèces végétales négligées ou méconnues.
  • Participer à la connaissance des plantes et la diffusion de ses utilisations

 

Pourquoi le crowdfunding ?

Mon projet a été autofinancé avec mes petites économies depuis le début. Il a commencé tout petit et il grandit doucement avec les bénéfices qui se dégagent de la vente des produits en créant une vraie proximité entre le producteur et les consommateurs (qui sont les responsables de ce succès). Un financement participatif avec contrepartie me convient très bien pour donner une petite impulsion à mon projet, tout en engageant le consommateur dans le choix et le financement d’une agriculture d’avenir ! Pour boucler cet échange, vous serez au courant des nouvelles du projet et bien sûr,  vous êtes invité à la première distillation/apéro !

 

Pour récupérer sa contrepartie

  • Gratuit à la ferme
  • Gratuit aux Marchés hebdomadaires sus commande: Mardi à Ax les Thermes, dimanche à Montbrun Bocage
  • Livraison (autour de 12.50€ euros selon les contreparties), France Métropolitaine uniquement

 

A propos de Tania

  • Etudes universitaires: Bac+5 en Sciences de l’Environnement, Valencia, Espagne
  • 2012 : Chercheuse au Jardin des Plantes, Valencia, Espagne
  • 2013: Chef de projet environnemental et ethnobotanique dans la "Reserva de la Biosfera del Rio San Juan", Nicaragua
  • 2015: Arrivée en Ariège à bord de notre chère caravane ‘Lola’, rencontre avec de Producteurs du Syndicat des Simples, formations diverses, début de mes expériences d’herboriste.
  • 2016 : Début officiel de mon activité d’herboriste, mise en place du jardin médicinale et vente sur les marchés locaux. Développement en parallèle de notre activité d’Apiculture. Labélisée Productrice au Syndicat des Simples.

 

Pour en savoir plus

L’Appel Sauvage, Château de Montcru, 09240 Allières, tel : 07 83 66 74 27

 

Un articulo muy simpatico para los hispanohablantes !

 

http://www.espores.org/es/plantas/una-nova-destilladora-al-pirineu-frances.html

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous avez un projet pour une agriculture d'avenir ?