Mes poitevines vous rendront chèvres

France, Moyon-Villages (50) Gabrielle Hervy

Aidez Gabrielle à réaliser son rêve de petite fille en devenant éleveuse de chèvres en Normandie. Elle nous proposera ainsi de bons fromages de chèvre bio



« Quand je serai grande, je serai paysanne »

Je m'appelle Gabrielle, j'ai 36 ans, je suis en cours d'installation en élevage caprin avec transformation fromagère, en Agriculture Biologique, en race de chèvre Poitevine. Elever des chèvres est une vocation depuis toute petite. Mon choix d'installation en Agriculture Biologique permet de respecter au mieux la nature, la physiologie de la production laitière de la chèvre, d'être cohérent et en adéquation avec les attentes des consommateurs. Cela me permet également d'être en harmonie avec mes convictions, pour une agriculture durable.

Après avoir subi un licenciement économique en 2012 , dans le haras d'élevage et d'écurie de concours où je travaillais comme groom d'écurie depuis 6 ans, j'ai du réfléchir à mon avenir. J'ai donc entamé une formation d'1 an où j'ai pu effectuer différents stages dans le domaine caprin avec transformation fromagère en montagne dans les Hautes Pyrénées et à Avranches. Ayant obtenu mon diplôme en juin 2013, j'ai eu l'opportunité de partir au Canada sur les Îles De-La-Madeleine pendant 6 mois, en élevage bovin et transformation fromagère.

 

Où est localisé la ferme ?

Je suis en cours d'installation sur une petite ferme autrefois exploité de 6,30ha sur la commune de Moyon-Villages (50860) dans la Manche. Mon conjoint et moi l'avons acheté en 2015. Nous sommes situés en plein cœur du bocage Normand, à proximité de la Vallée de la Vire. Notre paysage comprend une multitude d'arbres (chênes, noisetiers, châtaigniers) et de haies bocagères.

 

Mes objectifs : produire du fromage de chèvre, bio bien sûr !

Je veux proposer au consommateur un produit de qualité, maîtriser la totalité de la production, de l'élevage au produit fini, ne pas dépendre de la conjoncture concernant le prix du lait imposé par les laiteries. Tout le lait de mes 40 chèvres sera transformé en fromages sur la ferme.

Je fais aussi le choix de m'investir dans le développement d'une race menacée (Poitevine), adaptée à l'environnement humide de notre Normandie.

 

Chiffres clefs

Plan de financement

Le plan de financement de l'exploitation est le suivant :

Le prêt bancaire contracté servira à financer les investissements de long terme (bâtiments). Le prêt Blue Bees servira à financer les les équipements, amortissables en 5 ans. La Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA) sert à compléter la trésorerie nécessaire au démarrage de l'activité. Pour la toucher, il faut avoir entre 18 et 40 ans et présenter un plan de financement à 5 ans permettant de dégager un SMIC net annuel à son terme.

Chiffre d'affaires

La croissance du chiffre d’affaires s’explique par la production croissante des chèvres et l'augmentation de la taille du troupeau.

 

La première année, il faut le temps de se faire une clientèle, j'ai prévu un chiffre d'affaires de 29 000 €. En deuxième année, mon chiffre d'affaire croît de 53%, ce qui me permet de commencer à rembourser mes emprunts bancaires.

90% du chiffre d'affaires provient de la vente de fromages et les 10% restants de la vente des chèvres non gardées pour l'accroissement du troupeau

Pour la commercialisation de mes produits je compte développer un système de vente à la ferme, de paniers, et faire les marchés locaux. La vente en circuit court permet de valoriser son produit auprès du consommateur, d'échanger avec lui sur un système d'agriculture durable. La répartition du CA entre les différents modes de commercialisation est la suivante :

 

Plus de détails sur le modèle économique du projet dans l’onglet “Documents” en haut de page.

 

A quoi va servir l'argent ?

En 2017, voici la liste des investissements que je compte réaliser grâce au prêt Blue Bees :

 

 

Trois bonnes raisons de contribuer à mon projet

  • Aider une femme très motivée, expérimentée dans son domaine, à entreprendre
  • Préserver une race de chèvre menacée
  • Une offre de fromage de chèvres bio et de qualité

 

A propos de Gabrielle Hervy 

Petite fille d'éleveur, j'ai 36 ans, 2 enfants (Danielle et Mathieu). Mon conjoint, Alexis, exerce le métier d'Ostéopathe animalier mais il participe activement aux travaux sur la ferme. Mon projet est mûrement réfléchi. J'y travaille depuis 5 ans maintenant, mon parcours est cohérent avec mes choix professionnels. Durant ces années, j'ai acquis une expérience dans l'élevage caprin et la transformation fromagère.

  • 2015-2016 : Elevage de mes chevrettes, travaux sur la ferme
  • 2014-2015 : Fromagerie « Pain d'Avaine » et vacher de remplacement (50)
  • 2012-2013 : BPREA au CPSA Combourg (35). Stage : Ferme dans les Hautes Pyrénées et Ferme du Petit Changeons (Avranches), Ferme de la Pointe Basse, Îles-de-la-Madeleine (Canada)
  • 2006-2012: Palefrenier Haras du Reverdy (50)
  • 2000-2006: Auxiliaire vétérinaire (50)
  • 1998: BEPA élevage du cheval (22)

 

Echéancier

Le prêt sera remboursé par trimestre sur 4 ans, avec un différé d'un an. Donc le premier remboursement interviendra le 30 décembre 2017. Le prêt sera à taux zéro pour le porteur de projet, et rémunéré à 2% pour les contributeurs grâce à nos partenaires mécènes du concours Fermes d'Avenir. Les frais de gestion de Blue Bees seront également financés par les mécènes  du concours.

 

En savoir plus

 Prêter présente un risque de non remboursement : diversifiez bien vos prêts et  prêtez uniquement l'argent dont vous n'avez pas besoin à brève échéance.

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.