Un four à pain pour la ferme du Pain’son

France, Dompierre-Sur-Yon (85) Matthieu Faveyrial

Premier objectif atteint ! Merci à tous pour vos encouragements dans ce projet et votre soutien à l'agriculture de demain ! La mobilisation continue pour atteindre 7000€ de soutien. Grâce à vous la construction du four se concrétise à grands pas. MERCI !



Originaire de la région lyonnaise,  je me suis orienté vers des études d’agronomie, ayant toujours été passionné par la biologie et la nature en général. Mes expériences professionnelles m'ont donné petit à petit l'envie de m’installer en tant que paysan. 
En 2013, l’opportunité se présente ! Je rencontre Paul Raimbault, éleveur en Vendée à Dompierre-sur-Yon, qui recherchait un repreneur pour sa ferme. Sur 45 ha cultivés en bio depuis plus de 30 ans, il élève une vingtaine de vaches de race parthenaise, nourries à l’herbe et aux céréales qu’il produit sur 2 hectares. Il cultive également 5 ha de haricots secs (mogettes, haricots rouges et noirs). La reprise de la ferme (excepté la partie haricot que conserve Paul) est prévue au 1er janvier 2017.
 

La ferme du Pain'son = Elevage, céréales, et... Pain ! 

Elevage en agriculture biologique

Le troupeau est composé d'une vingtaine de vaches et est destiné à produire de la viande (veau et boeuf) vendue sur la ferme en caissette. L'alimentation des animaux est basée sur l'herbe : pâturage de mars à novembre puis foin complété de céréales autoproduites durant l'hiver.

 

Transformer les céréales produites sur la ferme en farine et pain biologique

Pour compléter l’élevage et profiter de la dynamique de vente directe existante (marché sur la ferme, AMAP…), mon projet est de mettre en place un atelier de transformation des céréales de la ferme en pain. A terme, l’objectif est de maitriser l’ensemble de la chaine de production du semis au pain : culture, mouture et panification. Au départ, seule la partie mouture ne sera pas réalisée sur place. Un hectare de blé a déjà été implanté au printemps 2016. Il vient d’être récolté et me permettra de commencer la fabrication dès la mise en place de l’atelier. J’augmenterai cet automne la surface en céréales des 2 ha actuels à 5 ha par an pour fournir l’atelier de transformation et nourrir les vaches. Je souhaite utiliser au maximum des semences issues de variétés paysannes.
 
Objectifs et calendrier
 
L’objectif est de commencer la production de pain à partir d’avril 2017 et de vendre environ 150-160 kg de pain par semaine en année de croisière. Je me donne 3 ans pour l’atteindre. Dans un premier temps, la gamme sera composée de pains de blé moulés ou non et de pains de seigle moulés, tous fabriqués au levain. Elle sera ensuite élargie en fonction des demandes des consommateurs (autres céréales, aux graines…). La fabrication se fera 2 jours par semaine (une fournée le jeudi et deux le vendredi).
L’année de transmission m’a permis de tester les différents débouchés existants et de prendre contact auprès d’autres :
  • Le marché hebdomadaire à la ferme. Celui-ci propose des légumes, des fruits, du miel, des œufs, de la viande… et est bien identifié par les consommateurs locaux. Sa fréquentation ne cesse d’ailleurs d’augmenter.
  • L'AMAP de Dompierre-sur-Yon, active sur la commune. 
  • D’autres points de vente ou restaurations collectives, avec des gestionnaires en attente de ce type de produit.

 

Un accompagnement avec la CIAP Vendée
Pour affiner mon projet, je réalise depuis le début de l’année 2016 un stage « paysan créatif » dans le cadre de la Coopérative d’Installation en Agriculture Paysanne (CIAP) de Vendée. Sur une durée d’un an, il me permet de préparer au mieux mon installation.  Je peux ainsi profiter de l’expérience de Paul, le cédant de la ferme, tout en me formant à la boulange chez d’autres paysans vendéens (Marie-François Gilbert à Chavagnes-en-Paillers et Christophe Averty et Valérie Dumas à La Garnache). Grâce à ce stage et aux différents contacts que j’ai pu avoir, ce projet de développement d’une nouvelle activité a mûri et est désormais prêt à aboutir.
 

A quoi servira l’argent ? 

Il servira concrètement à la participation à la construction du four à bois à chauffe directe
Le coût de celle-ci est de 17400 €TTC, montant sur lequel je pourrai bénéficier de 40% de subvention. Le reste sera financé grâce à vous et à un prêt bancaire.
Dans ce type de four traditionnel, la chauffe et la cuisson du pain sont effectuées dans la même enceinte. La chaleur est tout d’abord emmagasinée dans les parois du four puis restituée au cours de la cuisson. Le bois utilisé sera en grande partie issu de l’entretien des haies de la ferme.
La construction sera réalisée par un fabricant local, avec ma participation pour certaines opérations.
 
 
Le four sera monté dans un des bâtiments de la ferme. Il s’agit d’une partie d’une ancienne grange en pierre qui accueille déjà par ailleurs le marché. Sa construction, qui durera deux mois, débutera en octobre.  Avec le temps de séchage nécessaire qui suivra, les premiers pains devraient sortir du four au début du 2nd trimestre 2017. En plus du four, l’atelier de transformation sera complété d’un fournil où seront fabriqués et mis à lever les pains. D’ici 2 à 3 ans, un moulin viendra finaliser l’ensemble pour la fabrication de la farine.
 

Pourquoi le crowfunding ?

La reprise de la ferme va nécessiter des investissements importants de ma part : bâtiment, troupeaux, matériel. Je me finance sous forme de prêts bancaires, d’autofinancement et d’aides à l’installation. Votre participation me permettra de compléter ce financement. 
 

A propos de Matthieu

2017                        Installation sur la ferme du Pain'Son
2016                       Stage Paysan créatif (stage boulange inclus)
2009-2015             Conseiller agricole à la Chambre d’Agriculture de la Vendée
2005-2009            Étudiant à l’école d’ingénieur agronome de Nancy (ENSAIA)
 

Contacter Matthieu

Adresse : 10 impasse des coquelicots, 85170 Dompierre-sur-Yon 
 
 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.