Les agneaux de l’Ile Tatihou

France, Tatihou (50) Caroline Bourreau
Un grand merci à vous tous qui nous avez permis d'atteindre le premier palier de 5000€ ! Grâce à vous, nos petits agneaux vont pouvoir naître au chaud.
Nous poursuivons la mobilisation pour aménager l'intérieur de la bergerie et offrir à nos brebis un intérieur douillet.
Encore mille mercis !!!

 



Les brebis, une tondeuse naturelle pour l’Ile Tatihou !

Je m'appelle Caroline, avec mon conjoint Ronan, nous avons depuis 2010 sur notre ferme de La Pernelle des brebis, des chèvres, des chevaux, un âne normand, 4 vaches highlands castle... Nous nous sommes petit à petit passionnés pour l’élevage des brebis. Des deux petits Ouessants qui nous ont accompagné au départ, nous sommes passés à 10, puis 20 et maintenant 30 brebis. Tout ce petit monde pâture autour de notre ferme et nous maintient occupés pendant notre temps libre.

Cette année, une opportunité rare nous met des étoiles plein les yeux et nous voilà lancés dans une nouvelle aventure ! Nous avons repris en janvier dernier un troupeau de 70 brebis, des roussines de la Hague, une race locale. Ce troupeau aura la chance de pâturer dans un cadre exceptionnel : l’île Tatihou. Cette île possède notamment une tour Vauban, classée au « patrimoine mondial de l’UNESCO ».

Tatihou ? C’est où ?

L’île Tatihou, gérée par le conseil départemental de la manche, se situe à 2 Km de St Vaast la Hougue, l’accès se fait soit en bateau soit à pieds à marée basse. Ainsi nous emmènerons les brebis en tracteur mais nous gardons dans un coin de notre tête l’espoir de faire une transhumance à pied au milieu des parcs à huitres !

 

Une gestion naturelle des espaces... naturels

En collaboration avec le Groupe Ornithologique Normand et le conservatoire du Littoral, nous allons participer au maintien de la biodiversité de cette île par la bonne gestion de ce milieu naturel. Ainsi les brebis et leurs agneaux pâtureront sur ces terres de mars à novembre pour entretenir la prairie de cette espace naturel protégé. Le reste de l’année, les brebis laisseront la place aux bernaches. Ces oiseaux migrateurs reviennent pour la nidification.

 

Notre projet : Une bergerie pour l'hiver

Tout ce petit monde doit quitter l’île pour l’hiver. L’hiver normand est connu et reconnu pour ces précipitations relativement courantes…De plus c’est à cette époque que se font les agnelages !!! Et croyez-nous, sous un hiver normand, il fait bon dormir à l’intérieur.

MAIS une bergerie cela coûte cher … 55 000 euros HT pour un bâtiment en bois de 12m sur 30m, sans fioriture.

C’est une somme importante mais malheureusement incompressible pour la réalisation de cette bergerie. Avec ce bâtiment, nous pourrons mettre les brebis et leurs agneaux à l’abri et ainsi faire l’agnelage dans des conditions optimales.Il permettra également de mettre à l’abri le foin.

 

A quoi va servira l'argent ?

Caroline et Ronan mettent toutes leurs économies mais cela ne suffit pas. Ils ont besoin d'un petit coup de pouce! Avec 5 000 euros le budget sera complet pour financer la bergerie.

Avec 5 000 euros de plus ils vont pouvoir aménager l'intérieur de la bergerie : Arrivée d'eau et électricité, couloir de distribution du foin, rateliers, abreuvoirs, enclos d'agnelage des brebis, couloir de soins.

Une fois lancée, cette activité de berger permettra au couple de dégager un revenu de 800 euros/mois. Ce revenu viendra s'ajouter à celui de Ronan, professeur de sport à mi-temps, et au salaire d'éducatrice spécialisée de Caroline.

 

Pourquoi le crowdfunding ?

"En découvrant le monde agricole, notamment dans notre campagne où les fermes sont encore de petite taille, nous avons aimé la solidarité entre les agriculteurs. Tous les travaux agricoles sont l’occasion de rassemblements amicaux et une belle communauté se crée autour des fermes. Nous voulons rester dans cette philosophie en permettant à chacun de participer à ce projet car c’est une aventure collective que nous voulons privilégier où chacun apporte sa pierre à l’édifice."

 

Trois bonnes raisons de contribuer à notre projet

  • Préserver, entretenir ce lieu classé et touristique sans engin mécanisé
  • Re-dynamiser les territoirs côtiers
  • Contribuer à la préservation d'une race menacée : la Roussine de la Hague

 

A propos de Caroline

  • 2001 - Certificat d'Aptitude aux Fonctions de Moniteur-Educateur - Pôle Autisme - La Glacerie (50)
  • 2006 - Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé IRTS Caen (14) - Pôle SESSAD.
  • Depuis 2006 - Educatrice spécialisée à La Glacerie, pour les enfants autistes.
  • 2010 - Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole         
  • 2016 - Installation agricole à titre secondaire, en collaboration avec le Conservatoire du Littoral              

 

 

 

Quelques photos des contreparties

 

 

 

 

 

En savoir plus

  • Pour contacter Caroline et Ronan: caroronan@aol.com
  • Tél : 06 44 19 65 39

 

 

 

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.