Multiplions les fruits séchés avec les femmes de Solak


Aidez 10 femmes à acquérir un séchoir solaire et une chambre froide pour transformer leurs fruits délicieux, et générer ainsi des revenus pour vivre décemment dans leur village en Arménie.
Avec 3000€ elles pourront investir dans un séchoir solaire; avec 5000€ elles construiront une chambre froide pour mieux conserver les fruits séchés.

Contrepartie : reçu fiscal



Les femmes du village de Solak

Elles s’appellent Raisa, Nara, Lilit, Lianna, Zanna, Syuzi, Flora…elles ont entre 20 et 35 ans et vivent toutes de l’agriculture, la seule activité économique possible dans leur petit village de Solak. Ce village de 2700 habitants est niché dans la montagne à 1650 m d’altitude, et à 50 km de la capitale, Yerevan, mais pour rien au monde elles ne voudraient le quitter : elles aiment leur village de montagne et espèrent y élever décemment leurs enfants pour qu’ils profitent d’un environnement sain !

Pourtant les conditions de vie sont parfois très difficiles. En Arménie, le revenu mensuel brut par habitant n’est que de 310 dollars (250 euros), ce qui pousse les hommes à émigrer vers la Russie ou l’Europe. Alors ces jeunes femmes s'organisent courageusement pour cultiver la terre – tout en la respectant -, et y faire pousser des fruits gorgés de soleil, qu’elles vont vendre sur les marchés de la capitale ou alentours.

Mais cette production estivale ne suffit pas à générer des revenus suffisants pour vivre dignement et assurer l’éducation des enfants… Et l’hiver, quand le froid est si rude, plus rien ne pousse !

Alors elles ont eu l’idée de transformer une partie de leur récolte en fruits séchés pour pouvoir les commercialiser toute l’année : pommes, prunes, cerises, abricots, framboises, … autant de fruits qu’elles cultivent de façon naturelle, dans un terroir exceptionnel.

En s'organisant collectivement pour la transformation et la commercialisation de produits agricoles, elles proposent une alternative intéressante pour permettre aux familles, et notamment aux femmes, de rester vivre dans leur village.

 

 

Objectif du projet

Il s’agit d’acquérir un four solaire pour le séchage des fruits, ainsi qu’une chambre froide pour leur conservation. En effet, ces produits à haute valeur ajoutée peuvent être préparés lorsque les fruits sont à maturité et stockés pendant de longues périodes. L’acquisition de ce matériel permettra de multiplier par 10 leur production actuelle de fruits séchés.

Chaque femme possède un verger qui fait entre 1500 à 2000m2, et qui contient une trentaine d’arbres. La production actuelle de fruits séchés est d’environ 30kg, et pourrait passer rapidement à 300kg si du matériel de séchage et de stockage était acquis.

L’achat de contenants et d’étiquettes est indispensable au conditionnement des fruits pour les rendre commercialisables, et il faudra aussi assurer la promotion des produits (supports de communication)

Résultats attendus : 1kg de fruits séchés se vend environ 2.72 euros. Avec une production annuelle de 300 kg de fruits, les revenus générés pourraient atteindre plus de 10000 euros, soit environ 1000 euros par femme et par an. La production de fruits secs est donc une source de revenus importante pour ces familles.

 

Cinq bonnes raisons de soutenir ce projet

  • La transformation et la commercialisation sur place de fruits séchés permettent aux villageoises de générer une activité économique sans laquelle elles ne pourraient pas rester vivre dans leur village de montagne, et ainsi d’éviter l'exode rural.
  • Le four pour sécher les fruits fonctionnera à l’énergie solaire. La chambre froide sera construite dans une cave et n’aura pas besoin d’être alimentée en électricité. Ainsi, tout le processus de transformation et de séchage des fruits se fera sans émissions de CO2!
  • Les fruits utilisés proviennent principalement des vergers du village, qui sont cultivés selon des méthodes respectueuses de l’environnement (agroécologie, permaculture…). Le terroir du village est propice aux vergers, et à la culture de fruits.
  • Les fruits séchés seront commercialisés essentiellement en vente directe et en circuits courts.
  • Ces femmes bénéficient de l’expérience des ONG AWHHE (Arménie) et WECF (France) qui travaillent ensemble dans un projet de coopération. Elles sont suivies et accompagnées à toutes les étapes de leur projet.

 

Stratégie

Les jeunes femmes de Solak vont pouvoir acheter du matériel en commun afin de mutualiser leurs besoins de séchage, de conservation et de commercialisation des fruits. Le village et ses alentours, bien exposés, se prêtent à la culture de nombreux vergers dont il faut optimiser les récoltes (pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, abricotiers, pêchers). Les baies telles que les framboises et les fraises des bois constituent une diversification importante pour la commercialisation et elles se prêtent particulièrement bien au séchage. Le séchage des fruits est un procédé intéressant du point de vue nutritionnel, car il ne nécessite aucun ajout de sucre contiennent et produit des fruits secs concentrés en nutriments et sels minéraux.

Les femmes de Solak ont déjà acquis quelques petits fours solaires pour sécher leurs fruits. Elles possèdent un savoir-faire pratique et professionnel, car elles ont été formées par l’association arménienne des Producteurs de Fruits Séchés. En faisant l’acquisition d’un grand séchoir solaire et d’un espace de conservation et de stockage décrits plus haut, c’est leur avenir qu’elles pourront sauvegarder.

Les ONG WECF France et AWHHE en Arménie, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, accompagnent ces femmes depuis plusieurs années en leur apportant un soutien pédagogique et logistique (formation en comptabilité, gestion de stocks, structuration en coopérative). 

 

A quoi servira l’argent ?

 

 L'argent sera versé à l'association AWHHE qui suit le projet et donc les équipements appartiendront à l'association.

 

Contrepartie

WECF étant une association déclarée d’intérêt général, votre don vous donne droit à un crédit d'impôt d'un montant égal à 66% de votre don. Un récépissé fiscal sera donc adressé pour chaque don. Ainsi un don de 25 € ne vous coûtera au final que 8,50€ après défiscalisation.

 

A propos des porteurs du projet

Ce projet concerne 10 femmes et leurs familles. Elles s'appellent Raisa Khachatryan, Nara Grigoryan, Lilit Grigoryan, Lianna Grigoryan, Lianna Yesayan, Lilit Hunanyan, Zanna Araqelyan, Haykush Petrosyan, Syuzi Ghazaryan, Flora Movsisyan, 10 femmes âgées de 29 à 61 ans, la plupart trentenaires,  qui cultivent la terre et développent des activités d’agriculture écologique, afin d’assurer a leurs familles une vie digne et saine dans leur village de Solak.

Ces femmes sont accompagnées par l’ONG WECF France et par l’ONG arménienne AWHHE (Armenian Women for Health and a Healthy Environment) sur toutes les étapes de leur projet. La mission de AWHHE est de sensibiliser la population aux questions de pollution de l’environnement en Arménie, et de promouvoir une production agricole respectueuse de la sante humaine (engrais et traitements biologiques, pratique du compost, etc…) . AWHHE fait partie du réseau WECF (Women in Europe for a Common Future) depuis 15 ans. WECF France accompagne les femmes de 4 villages en Arménie sur la gestion et la commercialisation, la structuration en association ou coopératives, la participation citoyenne a la vie publique.

 


En savoir plus

https://vimeo.com/asnoprod/wecf-ditak
https://vimeo.com/asnoprod/wecf-saghmosavan
https://vimeo.com/asnoprod/wecf-solak

 

 

 



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous avez un projet pour une agriculture d'avenir ?