Autonomie en eau de pluie pour un maraîchage expérimental


Le challenge ? Nourrir écologiquement 70 enfants d’une école et 50 habitants d’un éco-village en sud Ardèche, en visant l’autonomie alimentaire et en eau dans une région sèche !

Soutenez un modèle expérimental à l’opposé des barrages comme Sivens.



En bref

 

  • Nous sommes deux maraîchers en lancement, au sein d'un éco-village expérimental (le Hameau des Buis, créé par Sophie Rabhi).
  • Nous construisons, avec nos mains et surtout en récupérant et recyclant tout, une micro-ferme en nous inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels : agroforesterie et permaculture (arbres, légumes, petits fruits, poules, champignons...et bientôt poissons).
  • L'objectif est de démontrer, comme d'autres projets innovants (Bec-Hellouin, Ferme de la Bourdaisière), que l'on peut obtenir une production diversifiée et abondante, sur petite surface, à la main, en bio.
  • Pour l'irrigation, en région sèche, aux pluies intenses mais rares, la seule méthode qui minimise l'impact à presque rien, c'est stocker l'eau naturellement venue du ciel : la pluie ! Et ce faisant créer un petit étang accueillant pour la biodiversité aquatique !
  • Nous faisons appel à votre aide pour construire l'infrastructure qui nous permettra de collecter et stocker l'eau de pluie à l'année, pour incarner et promouvoir un mode de micro-production agricole bio et abondant qui puisse être multipliée partout sans plus abîmer la planète !
  • Nous partagerons notre expérience avec tous ouvertement et sous le mode « open source » pour que d’autres puissent améliorer nos idées !

 

 

3 bonnes raisons de soutenir le projet

  • Transition ! Faire avancer l’expérimentation, la connaissance sur les petits systèmes intégrés qui demain se multiplieront partout, à partir de presque rien d'autre que des gens motivés, et nourriront une partie grandissante de la population.
  • On peut le faire ! Montrer qu'on n'a plus besoin de barrages de Sivens partout pour l'agriculture, mais de solution locales, simples et de faible impact : ici des toits végétalisés, tous reliés, une pompe, deux tuyaux et un gros bassin !
  • Solidarité et action ayant du sens ! ... apportez votre pierre à l'expérience permanente du Hameau des Buis, fondé par Sophie Rabhi et Laurent Bouquet, construit par 1500 bénévoles,  avec ses 12 ans d'existence, son école de la maternelle au collège, ses 50 habitants  de 1 à 84 ans ... un cas unique en France ! 

 

Le défi et sa signification

Nous avons choisi de produire en bio le maximum de ce que nous (et les enfants de l'école) mangeons sur place. C'est la méthode la plus logique, la plus écologique, de produire sa nourriture.
Mais "chez nous", ça veut dire "sur un plateau calcaire du sud ardéchois", très sec la plupart de l'année, avec des épisodes de pluies intenses à l'automne et au printemps.
La nature nous fournit donc de l'eau gratuite, en bonne quantité...mais pas souvent. Il faut alors stocker l'eau  quand elle tombe, et l'utiliser avec parcimonie toute l'année... 

Ce défi par rapport à l'agriculture plus classique, y compris bio,  qui utilise presque toujours l'eau du réseau agricole, est aussi celui de millions de paysans des pays plus chaud, plus secs, et sans accès à des réseaux publics.
Il est enfin celui qui devrait nous intéresser tous, si l'on imagine dans un futur proche re-mailler le territoire avec de multiples petites fermes bio autonomes en ressources, et sans aide significative des infrastructures publiques.

 

Contexte

Qui sommes-nous ?  Un éco-village, une ferme, une école.

Le projet est présenté par l'association des habitants du Hameau des Buis, éco-village auto-construit en terre-paille et école Montessori fondés par Sophie Rabhi, fille de Pierre Rabhi. Nous partageons donc les valeurs de Pierre Rabhi (écologie, humanisme, « sobriété heureuse »), auxquelles s'ajoute la dimension essentielle d'une éducation bienveillante des enfants, dans un milieu ouvert sur la nature environnante.

Une micro-ferme en permaculture et agroforesterie sur le terrain d'un éco-village

Sur 5500m2 nous sommes deux maraîchers, habitants de hameau, qui travaillons à transformer une vieille vigne en parcelle agroforestière productive, pour nourrir l'école (70 enfants) et le Hameau (50 habitants) avec des fruits et légumes bio, produits sur place. Le maraîchage se veut un lieu d'échanges et de lien, les habitants de 6 à 76 ans y travaillent avec nous selon leurs possibilités et envies, et les classes de la maternelle au collège viennent y faire des ateliers. Les cultures sont diversifiées, avec 70 arbres fruitiers plantés il y 6 ans, beaucoup de fleurs pour attirer les insectes régulateurs des ravageurs, et le plus possible de plantes vivaces pour reconstruire un système d'abondance végétale auto-fertile et auto-entretenue. Les légumes sont vendus à l'école et au hameau, et l'objectif est de pratiquer des prix aussi bas que possible, pour permettre à la cantine 100% bio de pratiquer des prix accessible pour les enfants, et pour favoriser l'autonomie alimentaire aussi complète que possible du hameau.

 

Ce que nous cherchons à réaliser

Avec le budget demandé (financé à 50% par notre fonds partenaire) nous pourrons faire creuser le bassin, acheter la bâche spécialisée et le géotextile qui permettra de le rendre étanche, et le gravier de protection sous la bâche. Tout le reste du travail (finition des surfaces et dépierrage à la main, pose de la bâche, etc. ) est bénévole, appuyé par tous les habitants et ne coûtera rien.

 

A quoi servira l’argent?

De plus nous documenterons notre travail et partagerons notre retour d’expérience avec tous sous la forme d’un petit guide téléchargeable en ligne.

Objectifs supplémentaires

  • Si nous dépassons le budget demandé, nous essayerons de remplir les objectifs suivants :

    • Une amélioration du système de captage et d'arrosage : tuyaux plus gros et pérennes, vannes, etc
    • un système d'arrosage par gravité (réservoir surélevés avec mini-pompe solaire) : stockage de l'énergie gratuite quand il y en a (du soleil), et usage quand on en a besoin ! 
    • Equiper le bassin pour y élever des poissons ! Comme au centre Songhaï (Bénin) et chez GrowingPower (Etats Unis),  les prochaines étapes sont les poissons et les champignons...

 Calendrier

 

Les media en parlent

Vidéo de Canal + pour le Journal télévisé

Un second reportage pour Canal+ (ils nous aiment bien !!)

et TF1 pour le JT toujours, le Zoom de Claire Chazal.

Contreparties

  • Pour chaque euro que vous donnez, le Fonds Christophe Mayaud abonde d'un euro au bénéfice du projet !

    • De 10 à 29€: notre immense gratitude ! Et accessoirement sur demande un reçu fiscal vous permettant de déduire 66% de votre don sur vos impôts 2015.
    • Entre 30 et 99€  : vous avez toujours notre gratitude et le reçu mais on rajoute en plus la possibilité d’une visite guidée du site organisée spécialement pour vous ! Il y aura une possibilité par trimestre pendant 1 an et les dates seront annoncées.
    • A partir de 100€, tous le reste plus le livre «Nourrir l'Europe en Temps de Crise », de Pablo Servigne, habitant du hameau et chercheur sur les systèmes agricoles de la transition, dédicacé à votre nom par l'auteur !  

CHAQUE PETIT DON COMPTE : 285 DONATEURS A 30 EURO COUVRENT LE PROJET !

A propos de notre partenaire
Le Fonds Christophe Mayaud, par son fondateur : «Rapide, synthétique et visionnaire, j'aime écouter les besoins «sur le terrain » et aider à mettre en oeuvre des solutions, qui collent à la réalité et auront un impact immédiat sur le quotidien des personnes.
J'aime soutenir les énergies naissantes et donner le coup de pouce au moment propice pour accompagner vers un changement de dimension... »



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous avez un projet pour une agriculture d'avenir ?