Et si je devenais ton Pote Agri ?

Broussy-Le-Petit (51) C' mon Pote Agri

Je suis Romuald, après plus de 10 ans dans le commerce et le marketing, je deviens agriculteur. Le projet C’Mon Pote Agri consiste à donner la possibilité à quiconque d’avoir un lien, non plus de sang, mais amical avec un Agri !

Notre philosophie, une Agriculture agroécologique, résolument open source et qui sublime de nouvelles compétences que de jeunes actifs ont et qu’ils voudraient entretenir si demain, ils devenaient agriculteurs !



Romuald c'est qui ? C’Mon Pote Agri

Je suis Romuald et après plus de 10 ans dans le commerce et le marketing, je deviens agriculteur. Comme on oublie rarement ses premiers amours, j’entreprends avec mes potes agri, le lancement d’une marque à vocation collaborative ! Notre philosophie, une Agriculture qui s’inscrit dans la transition agroécologique, une Agriculture résolument open-source et une Agriculture qui sublime de nouvelles compétences (même si on en demande déjà beaucoup aux agriculteurs) que de jeunes actifs ont et qu’ils voudraient entretenir si demain, ils devenaient agriculteurs ! Donner l’envie, susciter des vocations pour renouveler les générations d’agriculteurs, ça, c’est un vrai défi également !

Quant à ma ferme, elle est basée dans la Marne et elle est en grandes cultures. Le lien avec le conso et les filières courtes ? Pas gagné au premier abord !

 

Un peu de VRAI "storytelling" ! 

Il faut remonter en 2020 pour connaître la genèse du projet. À l’époque, je suis citadin et habite à quelque 500 km de la ferme familiale. Je reviens prêter main-forte à ma maman Martine à la moisson suite à un pépin de santé de mon papa. Je suis en quelque sorte un "joker". Au cours de cet été-là, je prends une claque, car ça fait finalement près de 15 ans que j’ai quitté la ferme pour réaliser mes études et mené ma première carrière professionnelle. En parallèle, j’ai aussi fondé une famille et ai un petit garçon seulement âgé de quelques mois à l’époque. Je me rends ainsi compte que mes parents arrivent en fin de carrière et qu’il faut envisager la suite ! La suite implique de nombreux investissements pour transmettre l’entreprise, renouveler le matériel et réfléchir aux pratiques agricoles. Deux choix : céder à un tiers l’exploitation familiale et perdre ce lien à la terre ou reprendre le flambeau et maintenir un actif agricole.

Pour y parvenir, j’avais besoin d’un relais. C’est l’Agriculture Collaborative à travers le dispositif des CUMA qui a permis de mettre une première pierre au projet en 2022. Le fruit des rencontres a également permis d’engager de nouvelles pratiques vers une transition agroécologique.

Depuis, tout s’enchaîne et les étages de la fusée se montent plus rapidement grâce à la démarche collaborative !

 

S'engager ! 

L’un de mes souhaits était de donner une nouvelle vie à nos "vieilles pierres". J’entends par là nos granges où les engins agricoles d'aujourd'hui ne sont plus en mesure de rentrer dedans. Ce pourquoi, il y a un an, j’ai entrepris la rénovation de l’une d’entre elles pour y accueillir un atelier de conditionnement de légumes secs. C’est la deuxième pierre du projet !

 

Pourquoi faire le choix des légumes secs ? Les légumineuses sont des plantes bénéfiques à la transition agroécologique grâce à leur capacité à capter l’azote de l’air pour leur développement. Par ailleurs, elles sont source de protéines. Je les ai ainsi introduits massivement sur la ferme pour en faire une voie de diversification.

En parallèle, j’ai posé la troisième pierre du projet consacrée à la promotion de mon engagement. J’ai ainsi commencé à entreprendre des actions de sensibilisation auprès des citoyens, en milieu scolaire, auprès de professionnels de la restauration et d’entreprises ! L’accueil et l’engouement sont toujours au rendez-vous ! Si bien que je me suis aperçu que parler d’Agriculture rassemble, mais que le lien à terre est fin. Ce lien ne tient en effet rarement plus qu’à des grands-parents ou des oncles et tantes qui avaient une ferme quelque part en ruralité.

Le projet C’Mon Pote Agri est de donner la possibilité à quiconque d’avoir un lien, non plus de sang, mais amical avec un Agri ! Pour accompagner ma démarche, j’ai besoin de soutien pour contribuer au financement du matériel nécessaire à la réalisation d’ateliers de sensibilisation.

C’est pour soutenir cette troisième pierre de mon projet que j’ai besoin de vous ! Une contribution qui sera fondamentale pour ambitionner la prochaine pierre qui sera la rénovation d’une seconde grange en perspective d’accueillir, sensibiliser et pourquoi pas cuisiner au sein de ma ferme et de mon village de 140 habitants avec vous, particuliers et professionnels.

 

Que vais-je faire de ton don ? 

Déjà, je ne vais pas m’enrichir. Sois rassuré, toi, potentiel détracteur ! En effet, en face de chaque ligne de dons, il y a une contrepartie à hauteur d’au moins 80% de ton don. Cette collecte va avant tout me servir à faire parler du projet, développer les réseaux sociaux. L’argent collecté va finalement servir à soutenir le développement du mouvement et plus particulièrement à investir dans le matériel et les équipements nécessaires : roll-up, tente pliable, impressions sur panneaux, création graphique… pour aller à la rencontre des citoyens, jeunes et moins jeunes au sein des établissements scolaires et seniors, au cours de festivals ou en entreprises !

Plus en détail, je finance avec : 

  • 50 € : Un tube en verre pour illustrer l’érosion des sols. J’en ai besoin de trois pour illustrer les différences de sol.
  • 200 € : Un roll-up et sa création. J’en ai besoin de deux !
  • 350 € : Une table, la création graphique et la fabrication de sa nappe personnalisée. Une table suffira !
  • 500 € : Un stand parapluie pour les animations en intérieur. Ici aussi, un sera amplement suffisant.
  • 3000 € : Une tente pliante et sa création graphique personnalisée C’Mon Pote Agri.
  • Avec 4400 €, j’ai le kit matériel complet pour poursuivre les actions de sensibilisation.

 

Et si, on ne s'arrêtait pas là et que vous étiez encore plus généreux ?!

Aujourd’hui, j’ai réuni une poignée d’agriculteurs engagés. Le sujet de la transition agroécologique est si vaste, qu’il y a de nombreuses choses à raconter. Notre idée : utiliser le packaging comme support pédagogique. Néanmoins, il est compliqué de s’approvisionner sur de petites quantités auprès de fournisseurs d’emballage sans rentrer dans des coûts déraisonnés. Le but, investir dans une imprimante en mesure de réaliser de courtes séries d’impressions (de la centaine au millier). Cet investissement pourra nous permettre de proposer une offre du territoire au visage de l’agriculteur mais aussi des variables du verso de chaque packaging pour expliquer toujours plus les enjeux de la transition agroécologique. Et finalement, pourquoi on n’y apposerait pas ton plus beau sourire (si tu es d’accord !) et ton témoignage de ton soutien ?

Ce projet d’investissement est à hauteur de 6000 €.

 

Dates clés

  • 2020 : Retour sur l’exploitation.
  • 2022 : Création de la CUMA.
  • 2023 : Installation sur la ferme familiale, rénovation d’une première grange, réalisation des premières animations auprès du grand public, réintroduction des légumineuses.
  • 2024 : Lancement du mouvement "C’Mon Pote Agri".
  • 2025-26 : Rénovation d’une seconde grange en lieu d’accueil agritouristique.

Cette campagne bénéficie de la prise en charge de ses frais de gestion par la Ville de Paris.

 

Restons en contact !

Mon site :

 

Adresse postale : 6 Rue du château 51230 Broussy-le-petit

N° de téléphone : 06 78 56 22 99

 

Si vous souhaitez soutenir le projet sans créer de compte Blue Bees, vous pouvez nous adresser un chèque du montant de votre don à l'adresse ci-dessus.

Merci beaucoup !



Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.

Vous devez être connecté pour visualiser ces informations.